Honoré pour ses 40 ans de carrière, Mario Pelchat chante au Salon bleu

QUÉBEC — Honoré pour ses 40 ans de carrière par l’Assemblée nationale, le chanteur Mario Pelchat a réalisé jeudi un précédent dans l’histoire moderne du Parlement: il a poussé la note du haut des tribunes du Salon bleu.

Spontanément, l’artiste a entonné son premier succès, «Je suis un chanteur», après les discours qui soulignaient sa carrière exceptionnelle. 

«Ouvrez les projecteurs, je suis un chanteur, je suis un romantique, ma vie, c’est la musique, je suis un amuseur, je suis un chanteur, je vis en équilibre, ma vie sur un fil, je suis un cascadeur, je suis un chanteur», a-t-il fredonné, a cappella. 

Les députés lui ont immédiatement réservé une ovation générale.  

Il avait peut-être été inspiré par le porte-parole péquiste Pascal Bérubé, qui dans son allocution a imité brièvement le trémolo si particulier de Mario Pelchat, suscitant ainsi l’hilarité. 

Rappelons qu’à l’Assemblée nationale, seuls les élus sur le parterre de l’Assemblée ont le droit de parole. Les invités et visiteurs dans les tribunes, à moins de vouloir commettre un esclandre, ne peuvent prendre la parole. 

Dans son discours, la ministre de la Culture, Nathalie Roy, a rappelé les grands succès de Mario Pelchat, sa carrière internationale et son rôle dans la comédie musicale Don Juan.

L’artiste a reçu en matinée la Médaille de l’Assemblée nationale, en présence de Mme Roy. 

Seul autre épisode récent où une chanson a été entendue dans le Salon bleu: en 2019, après l’adoption de la loi sur la laïcité, le député Sol Zanetti, de Québec solidaire (QS), avait entonné «Retour à nulle part», une chanson sur le poème de Gaston Miron.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.