Hôpitaux: comme la CAQ, le PLQ promet d’encadrer les tarifs de stationnement

MONTRÉAL — Après la Coalition avenir Québec (CAQ), le Parti libéral du Québec (PLQ) promet également d’agir, advenant sa réélection, afin d’abaisser les tarifs de stationnement des hôpitaux et établissements de santé — souvent jugés exorbitants.

Au 17e jour de la campagne, samedi, les libéraux se sont engagés, dans le cadre d’une annonce effectuée à Laval, à allonger 100 millions $ par année afin de limiter à 7 $ le tarif quotidien pour se stationner à l’hôpital. Les deux premières heures seront gratuites.

Les établissements qui demandent actuellement moins de 7 $ par jour ne pourront pas augmenter leurs prix.

De plus, les personnes atteintes de maladies chroniques et celles qui doivent recevoir des traitements réguliers seront exemptées d’une facture de stationnement. Finalement, le stationnement sera gratuit pour les visiteurs des aînés dans les CHSLD.

En 2017, les hôpitaux ainsi que les centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) auraient généré des surplus d’environ 70 millions $ grâce aux frais de stationnement.

Cet engagement dévoilé par le chef libéral Philippe Couillard survient alors que la CAQ a talonné Québec à maintes reprises dans ce dossier au cours des dernières années.

En mars, une compilation effectuée par les caquistes avait révélé que le tarif quotidien était de 24 $ dans six hôpitaux de Montréal et 10 $ ou plus dans 30 établissements dans la province.

La CAQ, qui exigeait un tarif maximum de stationnement, proposait alors d’offrir les deux premières heures gratuitement. De plus, le parti promettait d’imposer un plafond maximum de 7 $ à 10 $ par jour dans les établissements où les tarifs journaliers étaient déjà supérieurs à ces montants.

Le Parti québécois (PQ) a également dénoncé les tarifs élevés des stationnements des hôpitaux.