Horacio Arruda a un chauffeur et un garde du corps pour se protéger des menaces

QUÉBEC — Le docteur Horacio Arruda a révélé mardi qu’il avait un chauffeur et un garde du corps pour le protéger contre les menaces de personnes contrariées par ses recommandations de santé publique liées à la pandémie.

Le directeur national de santé publique du Québec a déclaré aux journalistes qu’un chauffeur et un garde du corps lui avaient été assignés après que le ministère de la Sécurité publique eut évalué les menaces qui avaient été faites à son endroit.

M. Arruda a affirmé que les mesures de sécurité étaient en place «depuis le début», mais il n’a pas donné plus de détails.

Jeudi dernier, un petit groupe de manifestants s’est présenté au domicile privé de M. Arruda au nord de Montréal.

En juillet, M. Arruda a déposé une plainte auprès de la police après la publication en ligne de son adresse et de son numéro de téléphone personnel.

Il a déclaré qu’il croyait au droit de manifester, mais a ajouté que son inquiétude concernait ceux qui pourraient utiliser les manifestations pour causer des méfaits.

Selon M. Arruda, il y a des endroits pour exprimer son opposition, et il y a moyen de le faire aussi avec respect et sans violence.

Laisser un commentaire