Huawei renvoie ses employés américains chez eux, rapporte le Financial Times

PÉKIN, Chine — Le Financial Times rapporte que le géant des technologies Huawei a ordonné à ses employés d’annuler des réunions techniques avec des contacts américains et qu’il a renvoyé chez eux plusieurs employés américains travaillant à son siège social chinois.

Ces mesures surviennent dans un contexte de tensions croissantes sur le commerce et la technologie entre les États-Unis et la Chine dans lesquelles Huawei est une cible principale.

Le quotidien cite l’architecte en stratégie de Huawei, Dang Wenshuan, qui aurait déclaré que les citoyens américains travaillant en recherche et développement ont été rapatriés il y a deux semaines, après que l’entreprise chinoise et 68 filiales aient été inscrites sur une liste noire.

Le texte indique qu’un atelier qui était en cours à l’époque a «pris fin précipitamment et les délégués américains ont été priés de retirer leurs ordinateurs portables, d’isoler leurs réseaux et de quitter les locaux de Huawei».

M. Dang aurait indiqué que Huawei limitait également les interactions entre ses employés et les citoyens américains.

Les plus populaires