Huit Canadiens sur dix accepteraient de se faire vacciner, révèle un sondage

Huit Canadiens sur dix accepteraient de recevoir le vaccin contre la COVID-19 s’il leur était proposé, révèle un sondage publié jeudi.

L’étude commandée par le cabinet comptable KPMG indique que la moitié des répondants (53 %) estime que la vaccination ne représente aucun risque. Les autres se demandent si le vaccin est sûr.

Parmi eux, environ la moitié ont indiqué qu’ils accepteraient de se faire vacciner pour que leur vie reprenne son cours normal et que l’économie se remette sur les rails, écrit la firme dans un communiqué, et l’autre moitié ont déclaré qu’ils refuseront le vaccin en raison de préoccupations sur son innocuité et sur la gestion du déploiement.

L’une des principales préoccupations (63 %) à l’égard d’un programme de vaccination contre la COVID-19 est que «les vaccins ont été créés et mis sur le marché à toute vitesse sans que l’on sache s’ils sont sûrs».

Le sondage a été mené sur Internet auprès de 2000 Canadiens par la firme Delvinia entre le 11 et le 15 décembre et a été pondéré pour être représentatif de la population, du sexe et de l’âge.

Puisque la méthode d’échantillonnage des répondants en ligne est non probabiliste, il n’est pas possible de mesurer la marge d’erreur.

Laisser un commentaire