Hydro-Québec annonce une acquisition de 2 milliards $ US en Nouvelle-Angleterre

MONTRÉAL — Hydro-Québec réalise la plus grande acquisition de son histoire en mettant la main sur la société Great River Hydro, qui est propriétaire de 13 centrales hydroélectriques du nord-est des États-Unis, pour 2 milliards $ US.

L’acquisition annoncée mercredi marque l’aboutissement d’une démarche de deux ans où la société d’État avait évalué près d’une trentaine de dossiers d’acquisition potentielle, a dit sa présidente-directrice générale, Sophie Brochu, lors de deux entrevues radiophoniques différentes à Radio-Canada et au 98,5 FM. «C’est très rare qu’un actif de cette envergure-là et de cette qualité-là soit disponible.» 

Great River Hydro dispose d’une puissance installée totale de 589 mégawatts sur les rivières Connecticut et Deerfield dans les États du Vermont, du New Hampshire et du Massachusetts. Elle alimente annuellement plus de 213 000 foyers de la Nouvelle-Angleterre.

Mme Brochu n’a pas exclu de réaliser d’autres acquisitions, mais elle a indiqué que la priorité sera donnée à l’intégration de Great River Hydro, pour le moment. «On va digérer cette transaction-là et ce n’est pas impossible qu’on en fasse d’autres», a-t-elle dit en entrevue à Radio-Canada.  

Elle a précisé que l’électricité produite par Great River Hydro ne servirait pas à combler les besoins grandissants d’électricité au Québec. La production restera dirigée vers la consommation locale. 

L’acquisitioncontribuerait à diversifier ses sources de revenus sur son principal marché d’exportation, a indiqué la société d’État dans un communiqué. Le cinquième de l’énergie produite par Great River Hydro fait l’objet de contrats d’approvisionnement à long terme, offrant une stabilité des revenus. 

La PDG signale que l’acquisition permet d’allier le savoir-faire de géant québécois de l’hydroélectricité dans la gestion et la valorisation de ressources à la connaissance fine du marché de la Nouvelle-Angleterre de Great River Hydro.

«En unissant nos forces, nous pourrons soutenir le déploiement de nouveaux moyens de production renouvelable, dans un marché où ceux-ci sont en très forte demande», a estimé Mme Brochu dans un communiqué. 

L’acquisition de Great River Hydro, qui serait le plus important parc hydroélectrique de la Nouvelle-Angleterre,devrait générer des revenus additionnels pour Hydro-Québec dès la première année. 

Outre les centrales acquises dans l’opération, Hydro-Québec mettra la main sur 12 140 hectares de terrain appartenant à Great River Hydro, ce qui lui permettra d’envisager divers projets de croissance d’énergies renouvelables tandis que les États de la Nouvelle-Angleterre ont des objectifs «ambitieux» de décarbonation, a indiqué la société d’État.

Great River Hydro compte une centaine d’employés et Hydro-Québec s’engage à ce que les emplois soient maintenus. 

L’acquisition de Great River Hydro est assujettie aux autorisations usuelles des agences réglementaires étatiques et fédérales.

En 2017, ArcLight Capital Partners avait acquis les 13 centrales hydro-électriques pour un montant de 1,07 milliard $ US, soit la moitié du prix payé par Hydro-Québec. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.