L’ouest du Canada est toujours frappé par une vague de chaleur accablante

VANCOUVER — Environnement Canada avertit les citoyens de l’ouest du pays que l’avertissement de chaleur extrême en vigueur ne sera pas levé avant plusieurs jours, même si certaines régions de la Colombie-Britannique et du Yukon pourraient avoir un répit plus tôt.

«La longue et dangereuse canicule historique durera toute la semaine, a annoncé sans détour Environnement Canada. Les températures maximales en après-midi (étaient) de 34 à 39 (lundi) et atteindront un maximum de près de 40 degrés Celsius dans certaines régions d’ici le milieu de la semaine. La canicule se poursuivra jusqu’au début de la semaine prochaine dans certaines régions.»

Seuls quelques secteurs du sud-ouest de la Colombie-Britannique et du Yukon pourraient voir les températures diminuer dès mardi.

Des avertissements de chaleur ont été émis pour toute l’Alberta, la majeure partie de la Colombie-Britannique ainsi que certaines régions de la Saskatchewan, des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon.

Soixante records de chaleur ont été battus en Colombie-Britannique et en Alberta.

La température dans un village du sud-ouest de la Colombie-Britannique a notamment atteint 46,1 °C, dimanche après-midi, ce qui constitue un nouveau record au Canada.

À Lytton, dans la région du «Southern Interior», le mercure a ainsi fracassé le précédent record de 45 °C établi en Saskatchewan en 1937, selon Environnement Canada.

Plus d’une dizaine de commissions scolaires ont fermé les portes de leurs établissements lundi, plutôt que de forcer les élèves à passer la journée dans des locaux dépourvus de climatisation. Plusieurs cliniques de vaccination contre la COVID-19 ont aussi été déplacées pour éviter les coups de chaleur.

Sarah Henderson, directrice scientifique de la santé environnementale au Centre de contrôle des maladies de la province, encourageait les citoyens à être à l’affût des symptômes de coup de chaleur. 

«Si vous êtes dehors et que vous êtes actif et que vous vous sentez bien, il n’y a probablement pas de problème. Mais si vous commencez à avoir vraiment trop chaud et que vous êtes un peu étourdi, alors il est réellement temps de s’arrêter et de se calmer», a-t-elle expliqué dimanche.

«Si vous êtes à bout de souffle, un peu étourdi, un peu confus, comme si vous pouviez vous évanouir, alors vous entrez en zone dangereuse et il faut se calmer immédiatement», a-t-elle ajouté.

Sans climatisation, Mme Henderson recommande de boire sans soif beaucoup d’eau et d’appliquer de l’eau sur la peau en se tenant debout dans une brise pour aider le corps à se refroidir. À l’intérieur, la chaleur peut s’accumuler au point de devenir dangereuse, a-t-elle souligné.

Alors que les températures grimpent, BC Hydro a aussi indiqué qu’un nouveau record de demande horaire de pointe au cours de l’été, établi samedi, pourrait être à nouveau battu lundi. La société d’État a indiqué que le précédent record avait été établi en août dernier. Ce qui rend le record de samedi encore plus frappant, c’est que la demande horaire de pointe est généralement enregistrée les jours de semaine lorsque les clients suivent un horaire plus routinier, rappelle BC Hydro.

___

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière des Bourses de Facebook et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.