Il est désormais possible de changer de vaccin pour sa deuxième dose sur Clic Santé

QUÉBEC — Il est désormais possible de changer de vaccin contre la COVID-19 pour sa deuxième dose sur la plateforme Clic Santé, qui permet aussi aux Québécois de changer le lieu où ils recevront leur deuxième injection.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a annoncé lundi après-midi que ces changements à la plateforme de prise de rendez-vous entreraient en vigueur mardi. La Presse Canadienne a toutefois constaté en début de soirée lundi que ces nouvelles options avaient déjà été activées.

Ainsi, une fois qu’ils auront confirmé leur identité et le rendez-vous qui leur avait été assigné au moment de la première dose, les Québécois qui le désirent seront d’abord invités à choisir le vaccin qu’ils souhaitent recevoir en deuxième dose.

Les personnes qui ont reçu une première dose du vaccin de Pfizer ou de Moderna pourront choisir s’ils désirent poursuivre avec le même vaccin ou opter pour l’autre fabricant, puisque ces deux vaccins utilisent la même technologie.

Quant aux personnes qui ont reçu une première dose du vaccin d’AstraZeneca, elles pourront décider de poursuivre avec ce vaccin, ou choisir de prendre l’un des deux autres vaccins — Pfizer ou Moderna — «après consentement éclairé», rappelle le MSSS.

Une fois le fabricant choisi, le système offre à l’utilisateur de choisir le lieu où il désire recevoir sa deuxième dose.

Lorsque le moment est choisi et approuvé, le système confirme la modification et annule le deuxième rendez-vous qui était prévu au départ.

Dans les dernières semaines, de nombreuses personnes se sont retrouvées les mains liées en tentant de devancer leur deuxième dose sur Clic Santé, puisqu’il n’était pas possible de changer de vaccin.

Le 15 juin en conférence de presse, le directeur de la campagne de vaccination contre la COVID-19 au Québec, Daniel Paré, avait confirmé que des changements seraient apportés au portail pour faciliter la modification des rendez-vous.

Par ailleurs, le MSSS recommande toujours un intervalle de huit semaines entre les deux doses. Il souligne également que «le Québec est toujours sur la bonne voie pour atteindre son objectif que toutes les personnes de 12 ans et plus qui le souhaitent soient adéquatement vaccinées d’ici le 31 août».

La province s’attend à recevoir cette semaine 547 560 doses du vaccin de Pfizer, 1 744 820 doses du vaccin de Moderna et 120 000 doses du vaccin d’AstraZeneca.

Au total, 8 053 529 de doses ont été administrées jusqu’à présent au Québec.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.