Il y a maintenant 101 cas confirmés de variole simienne en Ontario

La santé publique de l’Ontario a signalé 101 cas confirmés de variole simienne dans la province, contre 33 cas il y a deux semaines.

Un rapport sommaire compilant des données allant jusqu’au 4 juillet indique qu’il y a également huit autres cas probables.

Le rapport dit que 85 de ces cas se trouvent à Toronto.

Les bureaux de santé de Hamilton, de la région de Durham, de l’Est de l’Ontario, de Haldimand-Norfolk, de la région de Peel, de Peterborough, de Simcoe-Muskoka et de Guelph ont également confirmé des cas.

Toutes les infections signalées concernent des hommes âgés de 20 à 65 ans et les symptômes courants comprennent des éruptions cutanées, des lésions buccales et génitales, des ganglions lymphatiques enflés, des maux de tête, de la fièvre, des frissons, des douleurs musculaires et de la fatigue.

La santé publique a indiqué que la plupart des cas concernent des hommes qui ont indiqué avoir eu des contacts intimes avec d’autres hommes, mais que tout le monde peut attraper la variole du singe.

La maladie ne se propage généralement pas facilement entre les personnes et se transmet par contact étroit prolongé via des gouttelettes respiratoires, un contact direct avec des lésions cutanées ou des fluides corporels, ou par des vêtements ou de la literie contaminés.

La maladie appartient à la même famille de virus qui cause la variole, que l’Organisation mondiale de la santé a déclarée éradiquée dans le monde en 1980.

Les vaccins contre la variole se sont révélés efficaces dans la lutte contre le virus.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.