Immobilier à Montréal: poussée depuis un an des prix dans catégorie de luxe

MONTRÉAL — La firme immobilière Royal LePage a observé que la région métropolitaine de Montréal a affiché depuis un an la plus forte appréciation au Canada des prix dans les catégories des propriétés haut de gamme.

Durant la période de 12 mois qui s’est terminée le 31 janvier dernier, les prix des maisons de luxe dans le Grand Montréal ont progressé de 8,5 % alors que ceux des copropriétés haut de gamme ont augmenté de 8,3 %.

Dominic St-Pierre, vice-président et directeur général de Royal LePage pour le Québec, signale que dans le segment des propriétés de luxe de la région du Grand Montréal, il semblerait que les prix connaissent le même élan que dans le marché de l’immobilier résidentiel plus général.

Royal LePage a constaté que la demande pour des secteurs haut de gamme bien établis comme la ville de Westmount et l’arrondissement montréalais d’Outremont demeure stable.

Il y a eu hausse dans la catégorie des propriétés de luxe dans les quartiers en périphérie, comme le Plateau-Mont-Royal et Griffintown. Les résidences luxueuses de l’Ouest-de-l’Île demeurent populaires, surtout en raison de la qualité des écoles et des vues sur l’eau, des caractéristiques qui seraient très prisées des nouveaux arrivants fortunés. 

Royal LePage a aussi observé que le manque de confiance chez les vendeurs est un facteur contribuant grandement à l’offre réduite de propriétés de luxe dans la région de Montréal. Ils craignent de ne pas trouver ce qu’ils recherchent une fois leur résidence actuelle vendue et la plupart d’entre eux s’inquiètent des hausses de prix rapides.

Royal LePage prévoit qu’au cours des 12 prochains mois, le prix médian d’une maison luxueuse devrait connaître une hausse de 5,5 % dans la région de Montréal pour atteindre 1,955 million $, tandis que celui d’une copropriété haut de gamme devrait monter de 5 % pour se chiffrer à 1,48 million $.

 

Les plus populaires