Impôts: l’ARC et Revenu Québec veulent mieux soutenir le Programme des bénévoles

MONTRÉAL – L’Agence du revenu du Canada (ARC) et Revenu Québec veulent mieux soutenir les centaines d’organismes communautaires qui aident les Québécois à remplir leurs déclarations fiscales depuis 29 ans maintenant.

L’année dernière, les quelque 3000 bénévoles impliqués dans le Programme des bénévoles ont aidé près de 150 000 Québécois à compléter leurs documents d’impôts.

La ministre fédérale du Revenu, Diane Lebouthillier, et le ministre québécois des Finances, Carlos Leitao, ont annoncé en conférence de presse, samedi matin, le lancement d’un projet pilote pour aider les centaines d’organismes bénévoles en collaboration avec l’Association des bibliothèques publiques du Québec.

Les bibliothèques publiques du Québec rendront disponibles leurs locaux pour permettre aux organismes d’offrir de la formation à leurs bénévoles, qui seront mieux préparés à aider les contribuables à remplir leurs documents d’impôts.

En entrevue avec La Presse canadienne, Mme Lebouthillier a affirmé qu’il s’agit d’un programme «majeur» comme ministre responsable de l’ARC puisqu’il vise à aider les populations plus vulnérables.

Selon la ministre, les principaux bénéficiaires du programme sont notamment des aînés, des étudiants, des membres de communautés autochtones, et des familles à revenu modeste. Les bénévoles pourront aussi aider les milliers de réfugiés syriens qui sont arrivés récemment et qui ne savent pas nécessairement comment fonctionne l’impôt au Canada, a ajouté la ministre.

«Si tu ne fais pas de rapport d’impôt, tu n’as pas le droit à l’allocation canadienne aux enfants, tu n’as pas le droit au supplément du revenu garanti. C’est important de donner ces ‘argents’», a-t-elle expliqué.

«Mon message aujourd’hui, parce qu’il y a des gens des fois que ça fait plusieurs années qu’ils n’ont pas rempli de rapport d’impôt, c’est de ne pas se gêner, d’aller voir leurs organismes communautaires dans leurs quartiers, d’aller prendre les informations. Moi ce que je veux, ce n’est pas de pénaliser les gens, c’est leur offrir les crédits d’impôt auxquels ils ont droit», a-t-elle ajouté.

La ministre a d’ailleurs tenu à rappeler à la population qu’il était encore temps de s’impliquer dans les organismes pour la prochaine saison des impôts.

Québec solidaire a salué l’initiative des ministres, mais le parti a rappelé que ces mesures «ne résoudront pas tous les problèmes» que doivent affronter ces organismes.

«Ultimement, les organismes devraient recevoir un financement pour coordonner, planifier et encadrer ces bénévoles, un travail exigeant qui ne fait pas partie de leur mission», a suggéré le député Amir Khadir par voie de communiqué.