Incendie dans une église copte d’Égypte lors de la messe: 41 morts et 16 blessés

LE CAIRE — Un incendie a ravagé une église bondée pendant la messe matinale dans la capitale égyptienne dimanche, tuant au moins 41 personnes, dont au moins 15 enfants, et en blessant 16 autres, ont confirmé l’église copte d’Égypte et le ministère de la Santé du pays.

L’église s’est rapidement remplie d’une épaisse fumée noire et des témoins ont dit que plusieurs fidèles piégés ont sauté des étages supérieurs pour s’échapper.

«Suffocation, suffocation, tous morts», a déclaré un témoin désemparé, qui n’a donné qu’un nom partiel, Abu Bishoy.

La cause de l’incendie à l’église d’Abu Sefein dans le quartier ouvrier d’Imbaba n’était pas immédiatement connue. Une enquête initiale a révélé un court-circuit électrique, selon une déclaration de police.

Des images de la scène diffusées en ligne montraient des meubles brûlés, y compris des tables et des chaises en bois. On a vu des pompiers éteindre l’incendie, tandis que d’autres ont transporté les victimes dans des ambulances. Les familles attendaient des nouvelles de parents qui étaient à l’intérieur de l’église.

Des témoins ont affirmé qu’il y avait beaucoup d’enfants à l’intérieur du bâtiment quand l’incendie a éclaté.

«Il y a des enfants que nous ne savions pas comment atteindre», a affirmé Abu Bishoy, qui a pu échapper les flammes.

Le ministre de la Santé du pays a déploré qu’il y ait eu aussi des victimes à cause de la ruée vers la sortie alors que les gens tentaient de fuir l’incendie.

Un témoin, Emad Hanna, a cependant raconté que l’église comprend deux endroits utilisés comme garderie et qu’un employé de l’église a réussi à faire sortir de nombreux enfants.

«Nous sommes montés à l’étage et avons trouvé des gens morts. Nous avons commencé à voir de l’extérieur que la fumée s’intensifiait et que les gens voulaient sauter de l’étage supérieur (…) Nous y avons trouvé les enfants», a précisé M. Hanna.

L’église a dit que le feu a éclaté alors qu’un service religieux était en cours. L’église est située dans une rue étroite dans l’un des quartiers les plus densément peuplés du Caire.

Quinze véhicules de pompiers ont été dépêchés sur les lieux pour éteindre les flammes tandis que des ambulances transportaient les victimes vers les hôpitaux voisins, ont déclaré les responsables.

Le président Abdel Fattah el-Sissi s’est entretenu par téléphone avec le primat copte Théodore II pour lui présenter ses condoléances, a indiqué le bureau du président. Le cheikh Ahmed al-Tayeb, le grand imam d’Al-Azhar, a également offert ses condoléances au chef de l’église copte.

«Je suis de près les développements de cet accident tragique», a écrit M. el-Sissi sur Facebook. «J’ai ordonné à tous les organismes et institutions de l’État concernés de prendre toutes les mesures nécessaires et de réagir immédiatement à cet accident et à ses effets.»

Le ministre de la Santé, Khaled Abdel-Ghafar, a déclaré que deux des blessés avaient quitté l’hôpital alors que 12 autres recevaient encore des soins.

Le ministère de l’Intérieur a, pour sa part, précisé avoir reçu un rapport sur l’incendie à 9 heures du matin, heure locale, et qu’il avait constaté que le brasier s’était déclaré dans un climatiseur au deuxième étage du bâtiment.

Le ministère, qui supervise la police et les pompiers, a blâmé un court-circuit électrique pour l’incendie, qui a produit d’énormes quantités de fumée.

Le procureur général du pays, Hamada el-Sawy, a ordonné une enquête et une équipe de procureurs a été envoyée à l’église.

Plus tard dans la journée, les services d’urgence ont indiqué avoir réussi à éteindre l’incendie et le premier ministre et d’autres hauts fonctionnaires sont arrivés pour inspecter les lieux.

Les chrétiens d’Égypte représentent environ 10% des 103 millions de personnes de la nation et se plaignent depuis longtemps de la discrimination exercée par la majorité musulmane de la nation.

L’incendie de dimanche a été l’une des pires tragédies de ces dernières années en Égypte, où les normes de sécurité et les règlements en matière d’incendie sont mal appliqués. En mars de l’année dernière, un incendie dans une usine de vêtements près du Caire a tué au moins 20 personnes et en a blessé 24 autres.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.