Incendies de forêt en C.-B.: les logements pour les évacués se remplissent

VICTORIA — Les logements pour les personnes évacuées en raison des incendies de forêt ont presque atteint leur capacité maximale, a affirmé le gouvernement de la Colombie-Britannique. 

En plus de créer d’importants nuages âcres au-dessus de villes albertaines voisines, les flammes et la fumée provenant de plusieurs incendies continuent de forcer plusieurs à quitter leur domicile.

Les services de gestion des urgences de la Colombie-Britannique ont averti dans un communiqué que les logements dans plusieurs communautés avaient atteint leur pleine capacité et qu’ils encourageaient quiconque ayant quitté une plus grande communauté à retourner à leur domicile.

Comme la fumée peut bouger et changer de direction, l’autoévacuation vers une autre communauté ne garantit pas une protection supplémentaire, lit-on dans le communiqué.

Les évacuations ont continué en Colombie-Britannique cette fin de semaine, alors que les districts régionaux de Thompson-Nicola et Kootenay ont ordonné à leur population de quitter les lieux.

De la fumée émergeant des incendies en Colombie-Britannique, de même qu’en Saskatchewan, au Manitoba et dans le nord de l’Ontario ont causé des avis spéciaux sur la qualité de l’air presque partout dans l’ouest du pays. 

Bien que les problèmes de fumée en Alberta la semaine dernière aient été causés en grande partie par les feux en Colombie-Britannique, la fumée à Edmonton et Calgary vient maintenant d’autres incendies de forêt dans le nord de la Saskatchewan en raison de la rotation du vent.

«C’est un désordre de fumée très complexe», a expliqué Justin Shelley, météorologue pour Environnement Canada, en ajoutant que la direction du vent dépend aussi de l’altitude. La fumée peut donc provenir de différentes provinces dépendamment de la hauteur du lieu touché.

Le Service des incendies de forêt de la Colombie-Britannique a affirmé que plus de 300 incendies étaient toujours actifs. L’Agence de sécurité publique de la Saskatchewan, quant à elle, a indiqué vendredi que plus de 100 incendies ravageaient les forêts de la province.

Gestion des urgences Colombie-Britannique a demandé dimanche à la population de commencer à planifier où ils iraient advenant qu’un ordre d’évacuation entre en vigueur, et de vérifier si leur compagnie d’assurance pouvait en rembourser les coûts.

Ils ont conseillé à ceux qui le peuvent d’aller habiter chez de la famille ou des amis, dans l’optique de laisser les logements commerciaux à ceux qui n’ont pas d’autres options.

Dans la région de l’Okanagan, où des équipes ont combattu sans relâche un incendie incontrôlable de 480 hectares à Brenda Creek, les autorités ont continué d’encourager les résidents à se préparer en cas de panne d’électricité.

Les pompiers des services locaux tentent d’atténuer les incendies près des poteaux électriques tout en surveillant et protégeant le corridor de transmission de BC Hydro qui traverse la région touchée, lit-on dans un communiqué des services d’urgence de Central Okanagan.

La ligne de transmission ne semblait pas être endommagée selon une vue aérienne, mais que le feu était encore à proximité et des équipes «demeuraient en alerte et étaient prêtes à répondre à tout moment».

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.