Incendies de forêt: la Colombie-Britannique lève l’état d’urgence

VICTORIA — Le gouvernement de la Colombie-Britannique a levé l’état d’urgence qu’il avait déclaré en août alors que des centaines d’incendies de forêt embrasaient la province.

Selon le gouvernement, le temps plus frais et les progrès réalisés pour contenir les brasiers font en sorte que les pouvoirs accordés par l’état d’urgence provincial ne sont plus nécessaires.

Le nombre de propriétés faisant l’objet d’un avis d’évacuation a considérablement baissé et plusieurs résidants ont reçu l’autorisation de retourner à leur domicile.

L’état d’urgence avait été décrété afin d’assurer la sécurité publique et la coordination des efforts pour lutter contre les incendies, qui ont brûlé plus de 13 000 kilomètres carrés de territoire cet été en Colombie-Britannique.

La saison n’est toutefois pas terminée, puisqu’il y a toujours 485 incendies actifs et 19 avis d’évacuation touchant environ 2000 habitants en vigueur dans la province. En outre, quelque 4900 autres résidants demeurent visés par des alertes d’évacuation.

C’est la deuxième fois en autant d’années que la Colombie-Britannique déclare l’état d’urgence en raison des incendies de forêt. L’an dernier, la mesure avait été maintenue du début du mois de juillet jusqu’à la mi-septembre.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie