Incendies suspects dans 2 fruiteries de Sainte-Thérèse et Boisbriand

MONTRÉAL — Deux incendies d’origine suspecte ont éclaté peu après minuit dimanche dans des commerces des municipalités voisines de Sainte-Thérèse et Boisbriand, situées au nord de Laval.

Le premier incendie s’est déclaré vers 00h30 dans un commerce de fruits et légumes du boulevard Labelle à Sainte-Thérèse. Environ dix minutes plus tard, un deuxième incendie a éclaté, cette fois dans une fruiterie du chemin de la Grande-Côte à Boisbriand.

La Régie intermunicipale de police Thérèse-de-Blainville a ouvert une enquête et des témoins ont été rencontrés.

Dans les deux cas, un véhicule de couleur foncée a été aperçu quittant rapidement les lieux.

Les pompiers de Boisbriand et de Sainte-Thérèse ont maîtrisé les deux brasiers. Personne n’a été blessé, mais une centaine de locataires ont dû être évacués de l’immeuble à logements qui se trouvait à proximité de la fruiterie en flammes à Boisbriand en raison des émanations de fumée. Ceux-ci ont été pris en charge par les bénévoles de la Croix-Rouge et ils ont pu réintégrer leur logement quelques heures plus tard sans incident. Par contre, ils ont été évacués de nouveau à la suite d’une fuite de gaz sur les lieux de l’incendie en raison d’un bris provoqué par de la machinerie lourde lors de l’intervention.

Le chemin de la Grande-Côte était fermé à la circulation, entre le boulevard du Curé-Boivin et la 5e avenue, en raison de cette fuite de gaz. La réouverture à la circulation dans le secteur n’était prévue qu’en après-midi.

Le bâtiment de Boisbriand est une perte totale. Les pompiers étaient sur le point d’éteindre l’incendie vers 8h00. Le commerce qui a été la proie des flammes à Sainte-Thérèse a aussi subi de lourds dommages.

À la Régie de police Thérèse-de-Blainville, l’inspecteur Luc Larocque a indiqué qu’il ne semblait pas y avoir de liens entre les deux commerçants visés et que ces derniers n’étaient pas connus des policiers.

Des experts en scène d’incendie devaient procéder à l’analyse des lieux, une fois que la structure des deux immeubles incendiés ne présenterait plus de risques.

L’enquête de la Régie intermunicipale de police Thérèse-de-Blainville se poursuit. 

Les plus populaires