Incidents antisémites signalés dans des écoles publiques anglophones d’Ottawa

OTTAWA — Une conseillère scolaire d’Ottawa affirme que les élèves des écoles publiques anglophones de la ville ont besoin de plus d’enseignement sur l’histoire profondément enracinée de l’antisémitisme, à la suite d’une série d’incidents à caractère haineux dans des écoles de la capitale.

La docteure Nili Kaplan-Myrth a indiqué qu’elle avait l’intention de présenter une motion à la prochaine réunion du Conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton pour que l’on embauche un enseignant juif.

Deux élèves ont récemment été accusés de crimes haineux pour des gestes posés en décembre. Ils auraient montré une croix gammée et fait le salut nazi à des élèves juifs de l’école secondaire Sir-Robert-Border.

La présidente de la Fédération juive d’Ottawa affirme que l’incident de décembre est «incroyablement grave», mais qu’il ne s’agit pas d’un événement isolé.

Andrea Freedman estime que le Conseil scolaire du district d’Ottawa-Carleton doit intensifier ses efforts pour contrer les comportements haineux dans les écoles.

En avril dernier, l’organisme B’nai Brith avait souligné un nombre record de crimes haineux antisémites au Canada en 2021, notamment des agressions physiques, du vandalisme et l’apparition de croix gammées dans des écoles.

———

Cette dépêche a été rédigée avec l’aide financière des Bourses de Meta et de La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.