Inconduite sexuelle: un membre civil de la GRC porte une décision en appel

OTTAWA — Un membre de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) condamné à une amende pour conduite déshonorante au travail a porté un jugement en appel afin de prévenir toute future mesure disciplinaire dont il pourrait faire l’objet.

Marco Calandrini demande à la Cour d’appel fédérale de renverser une récente décision ayant ouvert la porte à une audience sur des allégations de harcèlement et d’agression sexuelle qui pourraient entraîner son congédiement.

Cet appel survient alors que la police nationale est aux prises avec de nouvelles accusations liées à des propos obscènes et sexistes tenus par certains de ses employés sur les réseaux sociaux.

La GRC lutte depuis des années contre des problèmes d’intimidation, de harcèlement et de comportement inapproprié au sein de ses rangs.

M. Calandrini, un membre civil du corps policier, a reçu une amende correspondant à cinq jours de salaire en 2015 à la suite d’une enquête portant sur des plaintes pour nudité dans le département chargé de la formation aux explosifs au Collège canadien de police à Ottawa, qui est administré par la GRC.

Durant l’investigation, un employé a rapporté à la direction de la GRC des allégations de harcèlement et d’agression sexuelle contre Marco Calandrini.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie