Indonésie: le bilan des inondations et glissements de terrain passe à 128 morts

LEMBATA;INDONÉSIE — Le bilan des glissements de terrain qui ont dévasté l’est de l’Indonésie s’établissait mercredi à 126 morts.

Des dizaines d’autres personnes sont toujours portées disparues, pendant que la pluie qui continue à tomber ralentit les opérations de secours.

On déplore 67 pertes de vie dans le district du Florès-Oriental, sur l’île d’Adonara; six personnes y manquent toujours à l’appel. La boue qui a glissé des collines dimanche matin a surpris les résidents pendant leur sommeil.

D’autres ont été emportés par des crues-éclair quand des rivières gonflées par la pluie sont sorties de leur lit.

Sur l’île voisine de Lembata, le déluge qui accompagnait le cyclone Seroja a délogé de la lave solidifiée sur les flancs d’un volcan entré en éruption en novembre.

Une dizaine de villages ont été frappés et une trentaine de personnes tuées. On est sans nouvelles de 44 autres personnes, selon les responsables.

On rapporte également 27 morts dans le Timor-Oriental voisin.

Des centaines de policiers, soldats et résidents fouillaient les débris à mains nues ou avec différents outils pour tenter de retrouver les victimes, mais leurs efforts étaient ralentis par la pluie abondante.

Des cris et des pleurs ont retenti quand un corps recouvert de boue a été extirpé et emmené sur une civière de bambou.

Des milliers de maisons ont été endommagées et des milliers de personnes chassées de chez elles. Le cyclone Seroja devrait continuer à malmener la région pendant encore quelques jours, avant de commencer à glisser vers l’Australie.

Des secouristes équipés de huit excavatrices et de tonnes de vivres et de médicaments devaient être déployés sur l’île de Sulawesi depuis la ville de Makassar, mais leur départ a été retardé par des problèmes de transport maritime. Un responsable indonésien a lancé un appel à l’aide au secteur privé.

Trois hélicoptères ont finalement rejoint mardi des secteurs reculés de l’archipel. D’autres hélicoptères devraient participer bientôt à la distribution de l’aide humanitaire.

– Par Ricko Wawo et Niniek Karmini, The Associated Press

Laisser un commentaire