Inondations du printemps: les employés des députés touchent des bonis

QUÉBEC — Des employés de députés toucheront des bonis pour avoir répondu aux demandes des citoyens pendant les inondations du printemps.

L’Assemblée nationale a dégagé 100 900 $ pour payer les heures supplémentaires du personnel des bureaux de circonscription.

Une récente décision du Bureau de l’Assemblée nationale (BAN) détaille une liste de 16 circonscriptions où le personnel des bureaux des députés a reçu une rémunération additionnelle, en raison «des inondations d’une ampleur et d’une durée exceptionnelles» survenues au printemps 2019 dans plusieurs circonscriptions du Québec, selon ce qu’on peut lire.

C’est le bureau du député caquiste de Beauce-Nord, Luc Provençal, qui a obtenu l’enveloppe la plus importante, soit 29 100 $.

Le bureau du député libéral André Fortin, de la circonscription de Pontiac (Outaouais), vient en deuxième, avec 18 600 $.

Les comtés de Labelle et Argenteuil (Laurentides) suivent, avec 8100 $ et 6800 $. Les autres bonis accordés varient entre 1000 $ et 6000 $.

Les autres circonscriptions retenues se situent notamment à Laval, en Mauricie et en Montérégie.

Dans le libellé de la décision, le BAN déclare qu’il modifie le règlement sur la masse salariale adopté le 6 juin dernier, et qu’il ajuste le montant alloué, car «pour les circonscriptions de Beauce-Nord et de Soulanges, le nombre de dossiers reçus est plus important que le nombre de résidences inondées estimé au moment de la décision».

Rappelons que les inondations du printemps 2019 ont fait environ 13 500 sinistrés. Près de 10 000 bâtiments ont été touchés.

En 2017, les crues printanières au Québec avaient touché pas moins de 5300 résidences, dans 278 municipalités. Plus de 4000 personnes avaient été évacuées.

Le BAN avait alors dégagé 85 000 $ pour payer les heures supplémentaires du personnel des bureaux de circonscription.

Les plus populaires