Intoxication dans un restaurant: rappel de l’épice dans tout le pays, dont au Québec

L’épice impliquée dans l’intoxication alimentaire de 12 convives dans un restaurant de Markham, en Ontario, fait l’objet d’un rappel au pays, et a été distribuée dans plusieurs provinces, dont le Québec.

L’Agence canadienne d’inspection des aliments a déclaré qu’un rappel avait été lancé pour la poudre de galanga (Keampferia Galanga) de la marque Mr. Right en raison d’une contamination par l’aconitine.

L’aconitine provient de certaines plantes et de racines qui contiennent des alcaloïdes, des toxines pouvant causer une forme grave de maladie.

L’Agence de la santé publique du Canada a indiqué vendredi que le produit rappelé, qui est une épice courante dans la cuisine asiatique, a été vendu en Colombie-Britannique, en Alberta, en Ontario et au Québec, et pourrait avoir été distribué dans d’autres provinces et territoires.

Aucun autre cas de maladie n’a été signalé ailleurs qu’en Ontario pour le moment.

Le médecin hygiéniste de la région de York a déclaré que 12 personnes avaient été transportées à l’hôpital et que quatre avaient été traitées aux soins intensifs dimanche dans l’heure qui a suivi la consommation d’un plat de poulet avec l’épice contaminée du Delight Restaurant and BBQ.

Le Dr Barry Pakes a confirmé jeudi que l’épice avait été déclarée positive pour la toxine aconitine dans le cadre d’une enquête de santé publique au restaurant de Markham.

Il a déclaré que d’autres emballages de la poudre Keampferia Galanga de la marque Mr. Right avaient été déclarés négatifs, mais que le distributeur avait volontairement rappelé le produit.

Les responsables de la santé publique continuent de recommander l’élimination du produit, quel que soit le code d’emballage, par «excès de prudence», a déclaré M. Pakes.

«Nous ne savons pas s’il y a eu une contamination croisée de ce produit, et les conséquences d’une consommation même en petite quantité sont très graves», a-t-il déclaré.

Un convive demeurait à l’hôpital jeudi après-midi, bien que son état s’améliorait, selon M. Pakes.

Les symptômes associés à l’empoisonnement à l’aconitine peuvent inclure des nausées, des vomissements, des étourdissements, une faiblesse, des battements cardiaques irréguliers et, dans les cas graves, la mort.

Le restaurant a été réinspecté et autorisé à rouvrir par les responsables locaux de la santé publique.

En mars, le centre d’information sur les poisons de la Colombie-Britannique et la Fraser Health Authority ont averti le public de ne pas consommer de poudre de faux galanga de marque Wing Hing après que deux personnes ont été hospitalisées, puis ont obtenu leur congé de l’hôpital.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.