Investir 1,3 G $ de fonds publics dans le projet Keystone XL: une «décision calculée»

EDMONTON — Le ministre des Finances de l’Alberta a déclaré jeudi que l’investissement de 1,3 milliard $ de fonds publics dans le projet de pipeline Keystone XL, maintenant abandonné, était un pari prudent compte tenu des bénéfices et des emplois potentiels.

Le ministre des Finances, Travis Toews, a soutenu qu’il s’agissait d’une «décision calculée», étant donné que le pipeline aurait fourni aux Albertains des redevances de 30 milliards $ sur deux décennies.

Sa collègue de l’Énergie, Sonya Savage, a expliqué que la décision correspondait à un engagement plus large à développer l’industrie.

Les deux ministres répondaient jeudi aux questions du porte-parole néo-démocrate Joe Ceci à l’Assemblée législative. La veille, la société TC Énergie avait annoncé officiellement la mort du projet Keystone XL.

Le député Ceci a qualifié la décision de «pari irresponsable», étant donné que le projet de pipeline transfrontalier de plusieurs milliards de dollars était déjà menacé lorsque le gouvernement conservateur albertain a décidé d’y investir des fonds publics, au début de l’année dernière.

À cette époque, le projet faisait face à de multiples contestations judiciaires et le candidat émergent du Parti démocrate à la présidentielle aux États-Unis, Joe Biden, aujourd’hui président, promettait en campagne d’annuler l’autorisation donnée par son prédécesseur républicain, Donald Trump.

Laisser un commentaire