IPÉ: journaliste de la CBC arrêtée pour bris d’une ordonnance de non-publication

CHARLOTTETOWN — La Gendarmerie royale du Canada (GRC) annonce que des accusations criminelles sont portées contre une journaliste basée à l’Île-du-Prince-Édouard, Jesara Sinclair, une résidante de Stratford âgée de 33 ans, qui est soupçonnée de violation d’une ordonnance de non-publication.

Le Groupe des crimes majeurs de la GRC signale qu’il a entrepris une enquête sur la violation d’une telle ordonnance à la suite d’une plainte concernant un article de presse publié le 8 novembre dernier. L’enquête qui a suivi a mené à l’inculpation de Jesara Sinclair pour désobéissance à une ordonnance de la Cour.

Le communiqué de la GRC ne dit pas où l’article a été publié.

Pour sa part, le réseau de langue anglaise de Radio-Canada (CBC) confirme que Mme Sinclair est à son emploi.

La CBC rapporte que son chef des affaires publiques, Chuck Thompson, n’émettra pas de commentaires jusqu’à ce qu’il reçoive plus d’informations sur l’accusation. La société d’État fait néanmoins remarquer que dans cette affaire, son service de nouvelles n’a nommé ni montré le visage d’aucun plaignant.

Pour sa part, le gendarme Gavin Moore, agent des relations avec les médias à la GRC, écrit que les interdictions de publication sont des ordonnances judiciaires mises en place par les juges et que leur but est de protéger l’identité des victimes de crimes. Il ajoute que la divulgation de détails sur ces personnes est considérée comme une infraction criminelle.

Jesara Sinclair comparaîtra en Cour provinciale de Charlottetown le 16 janvier prochain.

Avant de travailler au bureau de Charlottetown, Jesara Sinclair a été journaliste pour la CBC à Montréal, à Vancouver et à Toronto.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.