Iqaluit ferme son usine de traitement de l’eau à cause de l’odeur de carburant

IQALUIT, Nunavut — La Ville d’Iqaluit a fermé son usine de traitement de l’eau après que l’eau a été contaminée la semaine dernière par du carburant pour la deuxième fois.

La Ville affirme qu’elle soupçonne qu’une brèche dans le système a fait sentir aux habitants d’Iqaluit une odeur de carburant dans leur eau, des brèches ayant été détectées la semaine dernière et mercredi.

La Ville utilise désormais un système de dérivation pour pomper l’eau aux habitants et toute la communauté est maintenant sous le coup d’un avis d’ébullition de l’eau.

Les résidants d’Iqaluit n’ont pas pu consommer l’eau du robinet pendant deux mois l’an dernier après qu’il a été découvert qu’elle était contaminée par du carburant.

La Ville a déclaré qu’un ancien réservoir de carburant enterré à côté de la station d’épuration était à l’origine de la contamination de l’année dernière et que des traces résiduelles de carburant sont à nouveau entrées dans le système de distribution la semaine dernière.

La Ville affirme que des ingénieurs et des experts sont sur place pour découvrir comment le carburant a de nouveau pénétré dans l’eau.