Italie: la Lombardie lutte contre le variant britannique du coronavirus

Le coronavirus a balayé une école maternelle et une école primaire adjacente dans la banlieue milanaise de Bollate à une vitesse incroyable. En quelques jours à peine, 45 enfants et 14 membres du personnel ont été déclarés positifs.

Les analyses génétiques ont confirmé ce que les responsables de la santé soupçonnaient déjà: le variant hautement contagieux du coronavirus identifié pour la première fois en Angleterre parcourait la communauté, une ville densément peuplée de près de 40 000 habitants avec une usine de produits chimiques et une usine de pneus de vélo Pirelli à 15 minutes de route du cœur de Milan.

«Cela démontre que le virus a une sorte d’intelligence… Nous pouvons établir toutes les barrières du monde et imaginer qu’elles fonctionnent, mais au final, il s’adapte et les pénètre », a déploré le maire de Bollate, Francesco Vassallo.

Bollate a été la première ville de Lombardie, la région du nord qui a été l’épicentre de chacune des trois vagues italiennes, à être isolée de ses voisins en raison de la crainte des variants du virus qui, selon l’Organisation mondiale de la santé, alimente une nouvelle hausse des infections à travers l’Europe.

Les variants incluent également des versions identifiées pour la première fois en Afrique du Sud et au Brésil.

L’Europe a enregistré 1 million de nouveaux cas de COVID-19 la semaine dernière, une augmentation de 9% par rapport à la semaine précédente et un renversement qui a mis fin à une baisse de six semaines des nouvelles infections, a déclaré jeudi l’OMS.

– Par The Associated Press

Laisser un commentaire