Jakarta: le bilan des inondations grimpe à 30 morts

JAKARTA, Indonésie — Les habitants de la capitale indonésienne qui avaient été forcés de se rendre dans des refuges en raison d’importantes inondations ont commencé à rentrer chez eux jeudi. Le bilan des victimes de la catastrophe est toutefois passé à 30.

Les pluies de mousson et la montée des rivières ont submergé au moins 182 quartiers du Grand Jakarta depuis mercredi et ont provoqué des glissements de terrain dans les districts de Bogor et Depok, en périphérie de la ville.

Le gouverneur de Jakarta, Anies Bawesdan, a déclaré qu’une grande partie de l’eau s’était retirée jeudi soir et que le nombre de personnes déplacées dans des refuges temporaires était passé d’environ 19 000 à environ 5000. Des responsables avaient précédemment déclaré que 35 000 personnes se trouvaient dans des refuges dans la grande région métropolitaine.

Ceux qui sont rentrés chez eux ont trouvé des rues couvertes de boue et de débris. Des voitures garées dans des allées ont été emportées, atterrissant à l’envers dans des parcs ou s’empilant dans des ruelles étroites. Les trottoirs étaient jonchés de sandales, de casseroles et de poêles et de vieilles photographies.

Les autorités ont profité du retrait des eaux pour évacuer la boue et enlever les tas de déchets humides des rues. L’électricité a été rétablie dans des dizaines de milliers de résidences et d’entreprises.

À leur apogée, les inondations ont touché des milliers de maisons et de bâtiments, obligé les autorités à couper l’électricité et l’eau et paralysé les réseaux de transport, a déclaré le porte-parole de l’Agence nationale d’atténuation des catastrophes, Agus Wibowo. Les eaux de crue ont atteint jusqu’à 2,5 mètres par endroits.

M. Wibowo a indiqué que le nombre de personnes tuées dans la catastrophe était passé à 30.

Il s’agit de la pire inondation depuis 2013, lorsque 47 personnes ont été tuées après que Jakarta eut été inondée par les pluies de mousson.

L’aéroport Halim Perdanakusumah de Jakarta a rouvert ses portes jeudi après la suspension des opérations lorsque les eaux de crue ont submergé sa piste, a noté Muhammad Awaluddin, président directeur de PT Angkasa Pura II, qui exploite l’aéroport. Près de 20 000 passagers ont été touchés par la fermeture.