Janet Yellen appelle les élus à en faire davantage pour combattre la récession

WASHINGTON — La candidate au poste de secrétaire du Trésor, Janet Yellen, appelle le Congrès américain à en faire davantage pour lutter contre une profonde récession induite par la pandémie, signalant que la menace d’une récession plus longue et encore pire plane sur le pays.

Sans mesure supplémentaire, les États-Unis risquent de traverser une récession plus douloureuse, avec des conséquences à long terme sur l’économie, a prévenu Mme Yellen dans des notes préparées en vue de son audience de confirmation, mardi.

Janet Yellen, qui serait la première femme au poste de secrétaire du Trésor dans l’histoire du pays, ne devrait pas avoir trop de difficulté à obtenir l’assentiment du Sénat, qui sera contrôlé par les démocrates une fois que les deux sénateurs de la Géorgie siégeront.

Dans son témoignage, Mme Yellen, qui était également la première femme présidente de la Réserve fédérale américaine, a reconnu que les mesures rapides prises par le Congrès pour adopter des plans d’aide avaient réussi à «éviter beaucoup de souffrance».

Mais selon elle, même avec l’aide extraordinaire du gouvernement, la pandémie a tout de même causé «une dévastation généralisée».

Elle a souligné que la pandémie avait infligé des «dégâts considérables», qui nécessitent des mesures aussi considérables.

«Au cours des prochains mois, nous aurons besoin de plus d’aide pour distribuer le vaccin, pour rouvrir les écoles, pour aider les États à garder les pompiers et les enseignants au travail», a soutenu Mme Yellen.

Elle a dit que plus de soutien serait également nécessaire pour maintenir les chèques de chômage et aider les familles qui ont faim ou qui risquent de se retrouver sans abri.

Le président désigné Joe Biden a dévoilé la semaine dernière un plan de secours de 1900 milliards de dollars qui fournirait plus d’aide aux familles, aux entreprises et aux communautés locales américaines et fournirait plus de soutien pour la production et la distribution de vaccins.

Bien que les démocrates aient salué l’initiative, de nombreux élus républicains ont exprimé leur préoccupation concernant le coût d’une telle mesure, compte tenu de la flambée des déficits budgétaires fédéraux.

Mme Yellen a assuré qu’elle et M. Biden étaient conscients de l’augmentation du fardeau de la dette du pays.

«Mais pour le moment, avec des taux d’intérêt à des niveaux historiquement bas, la chose la plus intelligente que nous pouvons faire est d’agir en grand, a-t-elle soutenu. À long terme, je crois que les avantages l’emporteront largement sur les coûts, surtout si nous nous soucions d’aider les personnes qui ont des difficultés depuis très longtemps.»

L’audience de confirmation du comité sénatorial des finances avec Mme Yellen est l’une des nombreuses que le Sénat tiendra alors que la nouvelle administration Biden tente de mettre rapidement en place son Cabinet.

– Par Martin Crutsinger, The Associated Press

Laisser un commentaire