Jean Charest demande aux instances du parti d’organiser un troisième débat officiel

OTTAWA — Jean Charest presse les instances du Parti conservateur d’organiser un troisième débat officiel pour les candidats à la chefferie.

Dans une publication sur Twitter mercredi, l’ex-premier ministre du Québec a posé la question aux instances du Parti conservateur et aux membres du Comité organisateur de l’élection du chef. «Hey, allons-nous le faire ce 3e débat officiel?»

Les membres du comité doivent se réunir mercredi soir et une décision pourrait alors être prise sur la tenue d’un troisième débat, au mois d’août.

Jean Charest soutient que quatre des cinq candidats dans la course, sans les identifier, sont en faveur de l’organisation d’un troisième débat officiel. Il soutient aussi que «de nombreux nouveaux membres l’ont demandé».

Les membres en règle du parti ont commencé à voter par la poste et le parti a commencé à valider les bulletins qui ont déjà été retournés. Les résultats officiels seront annoncés à Ottawa le 10 septembre.

Outre M. Charest, les candidats Scott Aitchison et Roman Baber ont également exprimé leur désir de participer à un troisième débat.

L’équipe de Leslyn Lewis déclarait récemment que la candidate parcourait le pays pour rencontrer des militants, mais qu’elle participerait à un troisième débat si le parti décidait d’en organiser un.

Du côté de Pierre Poilievre, son équipe n’avait pas encore répondu mercredi à une demande pour commenter la situation. M. Poilievre n’a pas participé il y a dix jours à un débat «non officiel», qui avait été organisé alors que les candidats étaient tous au cœur de l’Alberta conservatrice pour assister au Stampede de Calgary.

Selon les statuts du Parti conservateur, les candidats sont tenus de participer aux débats «officiels», organisés par les instances; ils peuvent être condamnés à verser une amende s’ils ne s’y présentent pas.

Le Parti conservateur a déjà organisé en mai deux débats officiels dans cette course à la chefferie, un en anglais et l’autre en français, à Edmonton et à Laval. Mais les instances ont prévenu les équipes de campagne qu’il pourrait y avoir un troisième débat au début du mois d’août. 

Les instances ont dû composer ces dernières semaines avec la disqualification de Patrick Brown. Mais la semaine dernière, le parti a demandé par courriel aux membres s’ils souhaitaient la tenue d’un autre débat.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.