Jean Chrétien et Jean Charest sont de la délégation canadienne à l’ONU

NATIONS UNIES, N.Y. — Les ex-premiers ministres canadiens Jean Chrétien et Joe Clark font partie de la délégation qui représente le Canada à l’Assemblée générale des Nations unies, à laquelle le gouvernement de Justin Trudeau s’est abstenu de participer cette semaine en raison de la campagne électorale en cours.

Selon un communiqué d’Affaires mondiales Canada, ces anciens politiciens — un libéral et un progressiste-conservateur — font partie d’une délégation dirigée par une haute fonctionnaire: la sous-ministre des Affaires étrangères Marta Morgan.

Le premier ministre sortant, Justin Trudeau, et sa ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, avaient représenté le Canada au cours des dernières années, mais il n’est pas rare que des politiciens en fonction se tiennent à l’écart de ce rassemblement d’une durée d’une semaine lorsqu’ils briguent un autre mandat.

Outre l’ambassadeur du Canada auprès des Nations unies, Marc-André Blanchard, la délégation canadienne est complétée par l’ancien chef libéral par intérim Bob Rae, nommé envoyé spécial du Canada au Myanmar; l’ancien premier ministre libéral du Québec, Jean Charest; et le sénateur indépendant Peter Boehm.

M. Boehm avait quitté la fonction publique l’an dernier, après avoir été le principal organisateur du sommet du G7 dans Charlevoix, qui avait été secoué par les publications hostiles du président américain Donald Trump sur Twitter.

En septembre, Justin Trudeau avait nommé M. Boehm comme sénateur indépendant, après une longue carrière de diplomate comprenant des postes d’ambassadeur et de sous-ministre à Ottawa.