Jean Coutu : 700 travailleurs de l’entrepôt à Varennes en grève pour 24 heures

MONTRÉAL — En négociation pour le renouvellement de leur convention collective, les 700 travailleurs et travailleuses de l’entrepôt central de Jean Coutu à Varennes ont déclenché une grève de 24 heures pour faire pression sur leur employeur.

Le syndicat demande notamment que l’on tienne compte de l’ancienneté dans l’attribution de certaines tâches et de nouvelles responsabilités. Il revendique aussi plus de formation pour soutenir l’avancement professionnel.

La présidente du syndicat, Audrey Benoit, a précisé que la question salariale n’a pas encore été discutée entre les parties.

Un conciliateur a été nommé au dossier le printemps dernier.

Le syndicat critique notamment le fait que des salariés permanents doivent travailler la fin de semaine.

L’employeur, de son côté, s’est dit déçu du recours à la grève, alors que les discussions avaient connu des progrès, selon lui. «Nous sommes déçus de la décision du syndicat de déclencher la grève alors que nous avons déjà acquiescé à de nombreuses demandes et que le syndicat est essentiellement resté sur ses positions», a énoncé le Groupe Jean Coutu dans un communiqué.

L’employeur souligne que «leurs conditions de travail se comparent avantageusement à celles de l’ensemble des concurrents».

 

Entreprise dans cette dépêche: (TSX:MRU)

Laisser un commentaire