Jean Dumontier, un des architectes du métro de Montréal, est décédé

MONTRÉAL — Jean Dumontier, un architecte qui a aidé à concevoir le métro de Montréal et qui en a décoré les murs avec ses oeuvres, est décédé. Il avait 83 ans.

Une porte-parole de la Société de transport de Montréal (STM) a confirmé son décès, qui selon «La Presse» serait lié à un cancer.

«La STM accueille avec beaucoup de tristesse le départ d’un grand bâtisseur du métro de Montréal et tient à souligner l’important héritage qu’il laisse aux Montréalais et notamment aux centaines de milliers de clients qui empruntent le réseau quotidiennement», a affirmé l’agence dans une déclaration écrite transmise par courriel.

Ce natif de Labelle, dans les Laurentides, a réalisé les plans des stations de métro de Longueuil et de l’île Sainte-Hélène (maintenant appelées respectivement Jean-Drapeau et Longueuil—Université de Sherbrooke). Elles font partie des premières stations qui ont ouvert leurs portes avant l’Expo 67.

Il a également été l’un des premiers architectes à créer des oeuvres pour les stations qu’il a conçues, dont les quatre murales peintes à la station Île Sainte-Hélène. Les murales jaunes représentent le personnage d’Atlas, qui dans la mythologie grecque, avait été condamné à porter le monde sur son dos. Elles allaient avec le thème de l’Expo 67, «Terre des hommes», selon le site de la STM.

M. Dumontier était ensuite devenu directeur de l’architecture au Bureau de transport métropolitain, et à ce titre, il avait supervisé les prolongements du réseau.

Il prônait la construction de grands espaces, avec une lumière neutre et l’inclusion de grandes sculptures, murales et toiles qui sont maintenant devenues une signature du métro de Montréal, indique l’agence.

«Il a également favorisé l’intégration d’œuvres d’art dans toutes les stations, une caractéristique qui distingue encore aujourd’hui le métro de Montréal des autres réseaux dans le monde», a ajouté la STM dans sa déclaration.