Jerome, Arizona: la police dit aux gens de cesser de crier à l’endroit des touristes

JEROME, Ariz. — La police d’une ancienne ville minière de l’Arizona qui reçoit un million de touristes par an avertit les habitants d’arrêter de crier à l’endroit de visiteurs, sinon ils pourraient faire face à des accusations de harcèlement.

Jerome, qui compte environ 450 habitants, abritait autrefois l’une des plus grandes mines de cuivre de l’Arizona et est maintenant une plaque tournante pour les artistes. Les touristes admirent ses vues panoramiques et visitent les magasins et les bars le long de la route de montagne sinueuse qui la traverse.

Mais la police de Jérôme a déclaré sur Facebook cette semaine qu’il «a été porté à notre attention que certaines personnes visitant notre ville lors de courts séjours et utilisant des permis de stationnement légaux de courte durée se font crier après ou se font laisser des notes sur leur voiture par les résidants locaux».

Et elle a averti: «Crier ou laisser des notes pourrait, dans certains cas, constituer du harcèlement en vertu des statuts révisés de l’Arizona.»

Jerome se trouve à environ 177 kilomètres au nord de Phoenix et a été désigné district historique national en 1967.

Les habitants qui pensent que des visiteurs ont peut-être enfreint les règlements de stationnement ont été invités à contacter la police.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.