Joe Biden mise sur l’assurance-maladie, pas sur l’ajout d’un juge à la Cour

WILMINGTON, Del. — Le candidat démocrate à la présidence Joe Biden souhaite que les électeurs américains comprennent que les républicains veulent pouvoir rapidement le siège vacant à la Cour suprême pour abolir la loi sur l’assurance-santé de 2010.

«[Les républicains] voient une occasion d’abolir l’Affordable Care Act (A.C.A.) juste avant de s’en aller», a indiqué M. Biden lors d’un discours prononcé près de son domicile, dans le Delaware dimanche. «En ce moment même, au moment où je vous parle, l’administration Trump demande à la Cour suprême de supprimer l’A.C.A.», a-t-il ajouté. 

Dans son discours, l’ex-vice-président a esquivé les questions portant sur la possibilité d’ajouter des juges à la Cour suprême s’il parvenait à vaincre Donald Trump le 3 novembre et que les démocrates retrouvaient une majorité au Sénat. Le plus haut tribunal des États-Unis sera à majorité conservatrice si le président Trump obtient la nomination de la juge Amy Coney Barrett en remplacement de la juge Ruth Bader Ginsburg, décédée la semaine dernière.

M. Biden a réitéré que le Sénat devrait attendre après les élections du 3 novembre pour confirmer la nomination de la personne qui remplacera Ruth Bader Ginsburg. Selon lui, le Sénat pourrait alors aller de l’avant avec la candidate de M. Trump, ou attendre que les démocrates proposent leur propre candidat.

La stratégie des démocrates de mettre l’accent sur l’assurance-santé s’inscrit dans leur stratégie globale des derniers jours. En effet, plutôt que de se concentrer sur le candidat sélectionné, comme ils l’avaient fait en 2018 lors de la nomination de Brett Kavanaugh, les démocrates veulent mettre de la pression sur les républicains en présentant les effets que pourrait avoir une majorité absolue des conservateurs à la Cour suprême sur le quotidien des Américains.

Si la nomination de la juge Amy Coney Barrett était confirmée, les conservateurs auraient une majorité de 6-3 au plus haut tribunal du pays.

M. Biden a dressé une liste de plusieurs conditions médicales courantes, comme certains problèmes cardiaques et d’autres effets liés à la COVID-19, qui ne seraient plus couverts par des politiques d’assurance si l’A.C.A. était complètement abolie.

«Je ne me mettrai pas à jouer au jeu de Donald Trump, qui s’amuse à détourner le regard des gens pour qu’ils ne voient pas les problèmes qui sont devant eux, a-t-il dit. Je veux que les Américains comprennent qu’ils sont exclus du processus décisionnel… afin de retirer l’A.C.A. et toute l’assurance-santé au beau milieu d’une pandémie.»

De son côté, Donald Trump a indiqué aux journalistes dimanche qu’il serait difficile pour les démocrates de «contester les qualifications [de la juge Barrett] ou quoi que ce soit à propos d’elle».

Laisser un commentaire
Les plus populaires