John Lewis, défenseur des droits civiques et allier de Luther King, est mort

ATLANTA — John Lewis, un grand défenseur du mouvement des droits civiques dont les coups sanglants qu’il a reçus des policiers de l’Alabama en 1965 ont contribué à galvaniser l’opposition à la ségrégation raciale, et qui a poursuivi une longue et célèbre carrière au Congrès, est décédé. Il avait 80 ans.

La mort de John Lewis a été confirmée par la présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, dans un communiqué vendredi soir.

John Lewis était le dernier survivant des Big Six, des activistes des droits civiques dirigés par le révérend Martin Luther King Jr.

Il était surtout connu pour avoir été à la tête de 600 manifestants lors de la marche sanglante du 7 mars 1965 à Selma, en Alabama.

John Lewis a été renversé et battu par des policiers de l’État. Les images télévisées ont attiré l’attention du pays sur l’oppression raciale. Démocrate d’Atlanta, il a remporté son siège à la Chambre des États-Unis en 1986.

Laisser un commentaire
Les plus populaires