Jour 15: les chefs seront sur le terrain mais avec un horaire moins chargé

MONTRÉAL — Alors que les chefs sillonnent le Québec à un rythme effréné depuis deux semaines, ils profiteront d’un horaire un peu moins chargé, dimanche, pour ce 15e jour de campagne électorale.

Les cinq chefs seront tous sur le terrain, mais la plupart d’entre eux ne prendront part qu’à une ou deux activités publiques.

C’est le cas, notamment, pour le chef caquiste François Legault qui, après avoir dévoilé le cadre financier de son parti samedi, ne prendra part qu’à un rassemblement partisan dans le Centre-du-Québec en après-midi. Il prendra tout de même le temps de rencontrer les médias par la suite.

De son côté, la cheffe libérale tiendra un point de presse matinal à Laval, près de la station de métro Montmorency. En après-midi, elle fera du porte-à-porte et ira prendre un bain de foule à la Fête de quartier de Val-des-Brises.

Chez Québec solidaire, le porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois promet de faire une annonce concernant une «mesure phare pour les régions» lors de son passage au Saguenay. Il y a aussi un événement public à son horaire en fin d’après-midi à Chibougamau.

Le chef péquiste Paul St-Pierre Plamondon passera la journée en Abitibi-Témiscamingue en commençant par une annonce sur les soins de première ligne à Rouyn-Noranda. Il visitera ensuite plusieurs communautés accompagné de candidats et de l’ex-député François Gendron avant de prononcer un discours à La Sarre.

Dans le camp conservateur, le chef Éric Duhaime sera à Montmagny en matinée pour dévoiler sa plateforme en agriculture avant de participer à la marche de l’ITAQ à La Pocatière.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.