Journée d’hiver Sépaq:activités de plein air gratuites dans les parcs nationaux

MONTRÉAL — Avec le temps doux, les familles devraient être nombreuses à profiter de la 4e Journée d’hiver Sépaq pour faire des activités en plein air gratuitement samedi dans l’un des parcs nationaux de la province.

L’accès aux 17 établissements de la Sépaq est gratuit, en plus de permettre aux visiteurs cette année d’emprunter divers équipements sans frais.

«L’idéal pour les gens c’est de se rendre sur notre site internet au www.sepaq.com/hiver/journée, pour voir l’ensemble de la programmation, explique Simon Boivin, porte-parole de la Sépaq. C’est dans 17 établissements de la Sépaq, dont 14 parcs nationaux.»

L’accès aux sentiers de ski de fond, de raquette et de vélo à pneus surdimensionnés (fatbike) est notamment gratuit pour la journée. Il y a aussi du patin, de la glissade, de la randonnée, des activités découvertes, de l’animation et des activités spéciales. 

D’une année à l’autre, entre 15 000 à 20 000 personnes profitent de la Journée d’hiver Sépaq, dépendamment des conditions météo, selon M. Boivin.

«Les gens ont adopté cet événement. C’est la raison pour laquelle on continue de répéter l’expérience et ça permet à des gens qui n’étaient jamais venus dans des parcs nationaux ou autre établissement touristique de la Sépaq de les découvrir», ajoute-t-il.  

Dans un climat de conflit de travail

Sans contrat de travail depuis plus d’un an, des employés syndiqués de la Sépaq profitent aussi de l’occasion pour distribuer des tracts aux visiteurs, a indiqué pour sa par le président général du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ), Christian Daigle.

«Pour faire de la sensibilisation et leur dire que la négociation est toujours en cours, explique-t-il. Pour les inviter à signer une pétition pour nous appuyer et demander au gouvernement de négocier rapidement.»

Du côté de l’employeur, le porte-parole Simon Boivin confirme que le dossier «n’est pas encore réglé», mais refuse d’entrer dans les détails en raison d’une décision du Tribunal administratif du travail.

«Il n’y aura pas de grève lors de la Journée d’hiver Sépaq puisqu’on n’a pas reçu d’avis en cette matière, ce qui est obligatoire. Ça n’exclut pas qu’il puisse y avoir certains moyens de visibilité, qui sont tout à fait légitimes de la part des employés syndiqués,» a-t-il reconnu.  

Les négociations sont au point mort entre la Sépaq et le syndicat, après le rejet par les membres de l’entente de principe qui était intervenue l’été dernier quant au renouvellement des conventions collectives touchant les quelque 2500 travailleurs, principalement des travailleurs saisonniers.

– Avec collaboration de Lia Lévesque.

Les plus populaires