Joyce Echaquan: un concert-bénéfice en sa mémoire et pour la réconciliation

MONTRÉAL — Afin d’honorer la mémoire de Joyce Echaquan et pour favoriser le dialogue entre les peuples du Québec, des artistes de la scène musicale d’ici, dont des têtes d’affiche autochtones, unissent leurs voix pour un concert-bénéfice.

La liste des vedettes est longue: on pourra y voir et entendre Elisapie, Florent Vollant, Anachnid, Wass, Ariane Moffatt, Natasha Kanapé Fontaine, Jemmy Echaquan, Patrick Watson, Shauit, Jeremy Dutcher, Dominique Fils-Aimé et Boucar Diouf.

La mort tragique de Joyce Echaquan à l’Hôpital de Joliette, fin septembre, a causé une onde de choc au Québec. Peu de temps avant son décès, la mère de famille atikamekw s’est filmée de son lit d’hôpital avec son téléphone cellulaire. Dans la vidéo, on entend une infirmière et une préposée aux bénéficiaires entrer dans sa chambre et tenir à son endroit des propos dénigrants et humiliants.

Avec leurs performances, les artistes veulent sensibiliser la population à l’importance du dialogue et de la réconciliation entre les peuples, et aussi soutenir la lutte contre le racisme dont sont victimes les membres des Premières Nations.

Le traitement qu’a subi la femme de la communauté atikamekw de Manawan a d’ailleurs mis en lumière la discrimination qui mine l’accès des Premières Nations aux soins médicaux. 

Le concert a été baptisé «Waskapitan», qui est un mot atikamek signifiant «ensemble, rapprochons-nous». 

Selon la directrice artistique de l’événement, l‘auteure-compositrice-interprète Elisapie, «Waskapitan» est une «rencontre sans précédent entre les peuples autochtones et non autochtones», qui offre une chance unique de partage.

«Il sera le point de départ d’un dialogue et une occasion de réaliser quelque chose de magnifique ensemble.»

Il sera possible de visionner le concert de 90 minutes en ligne, du 3 décembre au 3 janvier, sur le site waskapitan.org. L’accès est gratuit, mais les spectateurs seront invités à faire un don.

Car le projet a aussi pour but de faciliter la création de projets visant à améliorer les conditions de vie des Autochtones vivant en milieu urbain.

Ainsi, l’argent recueilli grâce au concert sera remis au Fonds Waskapitan, et servira également à financer une œuvre d’art en mémoire de Joyce Echaquan, qui assurera aussi une visibilité à la présence des Autochtones à Joliette. 

L’événement est une initiative du Centre d’amitié autochtone de Lanaudière et du Centre culturel Desjardins, avec le soutien financier du Regroupement des centres d’amitié autochtones du Québec (RCAAQ) et plusieurs organisations de Joliette, incluant le Festival international de Lanaudière et le Musée d’art de Joliette.

Laisser un commentaire