Justin Trudeau est en Colombie-Britannique vendredi

NANAIMO, C.-B. — Le premier ministre Justin Trudeau sera en Colombie-Britannique vendredi.

Il s’agira de la plus récente étape de sa tournée pancanadienne pour rencontrer les électeurs.

M. Trudeau pourrait être apostrophé concernant le projet de pipeline Trans Mountain. Il a déclaré jeudi, sur les ondes d’une station de radio d’Edmonton, que ce projet qui sert l’intérêt du Canada ira de l’avant, en dépit des efforts de la Colombie-Britannique pour le bloquer.

La province a annoncé plus tôt cette semaine qu’elle interdira toute augmentation des expéditions de bitume dilué au large de ses côtes, tant que ne sera pas assurée que ceux qui transportent le produit sont en mesure de nettoyer un éventuel déversement.

La première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, estime qu’il s’agit d’une tentative inconstitutionnelle pour contourner l’approbation fédérale du projet Kinder Morgan, qui augmenterait la capacité d’un pipeline entre l’Alberta et Burnaby.

M. Trudeau a déclaré à la station CHED que telles divergences d’opinions entre les provinces sont normales, et que c’est pour ça qu’il y a un gouvernement fédéral — pour s’assurer qu’on veille sur les intérêts de tous les Canadiens.

Il a expliqué que le Canada doit expédier sécuritairement le pétrole albertain vers des marchés autres que celui des États-Unis. Il assure qu’Ottawa a effectué des recherches et dépensé des milliards de dollars pour répondre à tout déversement.