Justin Trudeau livrera le dernier témoignage de la Commission Rouleau

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau comparaîtra vendredi à l’enquête publique portant sur la décision de son gouvernement d’invoquer des pouvoirs d’urgence en réponse aux manifestations du «convoi de la liberté» l’hiver dernier

Le témoignage de M. Trudeau clôturera six semaines d’audiences à la Commission sur l’état d’urgence, qui a déjà entendu sept ministres libéraux expliquer pourquoi le gouvernement a eu recours à la Loi sur les mesures d’urgence pour intervenir dans les manifestations au centre-ville d’Ottawa et à plusieurs postes frontaliers.

La déclaration d’urgence du 14 février – qui, selon les ministres, était nécessaire en raison des risques pour la sécurité, l’économie et la réputation internationale du Canada – a permis au gouvernement d’étendre des pouvoirs spéciaux à la police et aux institutions financières jusqu’à ce qu’elle soit révoquée une semaine plus tard.

M. Trudeau sera probablement confronté à des questions sur les conseils juridiques que son cabinet a reçus sur la façon d’interpréter la définition de «menace à la sécurité du Canada», sur laquelle s’appuie la Loi sur les mesures d’urgence.

Mais le gouvernement a jusqu’à présent refusé de renoncer au secret professionnel de l’avocat, qui empêche les conseils confidentiels de devenir publics – un enjeu qui a entraîné un manque de transparence de la part du gouvernement, selon un avocat de la commission.

La commission a été instaurée parce qu’elle est requise en vertu des dispositions de surveillance de la Loi sur les mesures d’urgence. Le commissaire Paul Rouleau devrait remettre un rapport final au Parlement au début de l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.