Justin Trudeau ne poussera pas sa fille à devenir chef d’un parti politique

FREDERICTON – Justin Trudeau n’encouragera pas sa fille à perpétuer la tradition politique au sein de la famille. Le premier ministre a fait cette déclaration alors qu’il participait à une assemblée communautaire à Fredericton, mardi.

Une jeune fille dans l’assistance a questionné le premier ministre quant au métier que sa fille de huit ans, Ella-Grace, désirait exercer lorsqu’elle sera grande. Justin Trudeau a répondu que les intérêts de sa fille variaient chaque semaine, allant d’enseignante comme son père à vedette de rock ou princesse, sans toutefois inclure le poste de premier ministre.

Justin Trudeau a lancé à la blague que son père, l’ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau, disait souvent que sa famille «avait déjà donné» au service public, avant même que son fils n’entre en politique.

Le premier ministre a ajouté qu’il ne savait pas s’il désirait qu’une troisième génération Trudeau se lance en politique, affirmant avoir dit à ses enfants qu’ils pourraient devenir ce qu’ils voudraient plus tard.

M. Trudeau a fait ces commentaires alors qu’il poursuivait dans l’est du pays sa tournée de rencontre des Canadiens entamée la semaine dernière. Il est attendu à Sherbrooke, au Québec, plus tard mardi.