Justin Trudeau n’évincera pas l’Alberta de la fédération, prévient Jason Kenney

OTTAWA — Jason Kenney préférerait que Justin Trudeau quitte le cabinet du premier ministre plutôt que de voir l’Alberta quitter la fédération canadienne.

Le premier ministre conservateur de l’Alberta, un ancien ministre de Stephen Harper à Ottawa, a servi une salve contre Justin Trudeau, en fin de semaine, à deux mois et demi des élections fédérales d’octobre.

Dans une vidéo publiée sur son compte Twitter, intitulée «L’Alberta ne sera pas évincée de NOTRE fédération», M. Kenney dit comprendre la «frustration légitime» de ses compatriotes devant un «accord inéquitable».

Les Albertains, soutient-il, «paient la facture alors que trop de gouvernements provinciaux et le gouvernement fédéral nous empêchent de développer nos ressources et nous traitent injustement et sans aucun respect, à bien des égards».

«Permettez-moi de présenter la chose ainsi: je ne laisserai pas Justin Trudeau nous pousser à sortir de notre pays, dont nous sommes de fiers membres, dit-il dans la vidéo. Plutôt que de parler de la séparation de l’Alberta, je préférerais mettre l’accent sur la séparation de Justin Trudeau du cabinet du premier ministre.»

M. Kenney évoque aussi à nouveau dans son message sur Twitter une réforme constitutionnelle du système de péréquation.

Le cabinet de M. Trudeau n’a pas répondu au premier ministre Kenney, mais le ministre libéral responsable de l’Alberta, Amarjeet Sohi, a affirmé que le gouvernement fédéral offrait des avantages à la province, malgré ce qu’en dit M. Kenney.

Les plus populaires