Justin Trudeau participera à un concert virtuel pour l’équité vaccinale dans le monde

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau prononcera un plaidoyer lors d’un grand concert international virtuel, le mois prochain, pour promouvoir «l’équité vaccinale» dans le monde.

Le concert «VAX», initiative de l’organisme «Global Citizen», sera enregistré le 2 mai à Los Angeles et diffusé le 8 mai sur YouTube. L’événement, animé par Selena Gomez, promet des performances de Jennifer Lopez, Eddie Vedder et les Foo Fighters, notamment.

Le prince Harry et son épouse Meghan, qui collectent des fonds pour COVAX, coprésident le concert «VAX». Le président américain, Joe Biden, la vice-présidente Kamala Harris et le président français, Emmanuel Macron, sont aussi de l’affiche.

Le cabinet du premier ministre confirme que M. Trudeau prononcera un discours, en mode virtuel, sur la nécessité d’une coopération internationale pour mettre fin à la pandémie. D’autres personnalités doivent prendre la parole: Ben Affleck, Chrissy Teigen, David Letterman, Jimmy Kimmel, Nomzamo Mbatha, Olivia Munn et Sean Penn.

Les organisateurs du concert demandent aux dirigeants politiques de s’engager à faire en sorte que les vaccins soient disponibles dans tous les pays. 

Le Canada est l’un des plus grands contributeurs à l’initiative mondiale de partage de vaccins connue sous le nom de COVAX. Ottawa s’est engagé à fournir des doses excédentaires à d’autres pays une fois que les Canadiens auront été vaccinés, mais il a été critiqué pour avoir également accepté des doses de COVAX alors qu’il avait signé en privé des contrats qui lui permettraient d’administrer huit doses à chaque Canadien.

Hypocrite, accuse l’opposition 

Les partis d’opposition à Ottawa ont qualifié d’hypocrite la participation de M. Trudeau à ce concert.

«Il pige dans un système mis en place pour aider les pays en développement à obtenir des vaccins (COVAX) parce qu’il n’a pas réussi à obtenir un approvisionnement suffisant pour les Canadiens», a écrit sur Twitter la porte-parole conservatrice en matière de santé, Michelle Rempel Garner. «Et il a le culot de faire ça?»

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, trouve «franchement scandaleux» que M. Trudeau participe à cet événement sans soutenir les appels de nombreux pays plus pauvres à lever la protection des brevets sur les vaccins contre la COVID-19 afin qu’ils puissent être produits dans plus d’endroits — et donc disponibles dans plus de pays.

La chef du Parti vert, Annamie Paul, espère quant à elle que M. Trudeau en profitera pour changer d’avis sur le recours aux doses de COVAX. «C’est le moment de faire preuve de leadership», a-t-elle déclaré. «Nous n’avons pas réussi à le faire jusqu’à présent, mais qui sait ce que nous réserve l’avenir.»

M. Trudeau a défendu la décision d’Ottawa d’accepter des doses de COVAX en affirmant que cette initiative internationale avait été conçue pour encourager les pays plus riches à contribuer financièrement à un fonds mondial destiné à fournir des doses pour eux-mêmes et pour aider d’autres pays à en acheter.

Laisser un commentaire