Justin Trudeau reconnaît que le Québec forme bel et bien une nation

MONTRÉAL – De passage à Montréal, mardi, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a à son tour reconnu que le Québec formait bel et bien une nation.

Il a été interrogé à ce sujet dans le cadre d’une conférence de presse portant sur la signature de l’Entente Canada-Québec en matière d’infrastructures, aux côtés du premier ministre du Québec, Philippe Couillard.

C’est lors de son message de la fête du Canada, le 1er juillet, que le premier ministre Trudeau avait présenté le Canada comme une seule nation.

Lundi, lors du début officiel de la course à la direction du Parti québécois, le candidat Jean-François Lisée lui avait demandé de clarifier sa position à ce sujet, puisque le précédent gouvernement fédéral de Stephen Harper avait formellement reconnu que le Québec formait une nation au sein du Canada.

M. Trudeau l’a reconnu sans ambages, à son tour. «Le Canada est une nation; le Québec est une nation», a-t-il clairement affirmé.

Toutefois, il n’a pu s’empêcher d’exprimer un peu d’exaspération devant le fait que cette question de la place du Québec au sein du Canada revienne encore dans l’actualité aujourd’hui.

«Je ne peux pas croire qu’on est encore en train de parler de ça, quand on a besoin d’investissements en infrastructures, en eaux usées, en transport collectif. Les Québécois veulent qu’on ait des gouvernements qui travaillent ensemble pour bâtir un meilleur avenir, pour créer des emplois. Et c’est exactement ce que nous sommes en train de faire», a conclu le premier ministre du Canada.

Les commentaires sont fermés.

Que de conneries. Stephen Harper a dit: « Les Québécois forment une nation ». Il n’a jamais dit que le Québec forme une nation. Dommage que Trudeau, dans son exaspération concernant cette question, ait dit que « le Québec forme une nation ». C’est faux.

Le Canada français avec ses 6.5 millions de Québécois et avec ses 1.1 millions de Canadiens français hors Québec forme une nation dont la langue maternelle est le français à l’intérieur de la nation canadienne. Notre nationalité à nous tous est Canadien, point final à la ligne.

Regardons vers l’avenir plutôt que d’être ancré dans le passé, tel les indépendantistes ignorants de ce qui se passe hors les frontières de la province du Québec. Bloqués dans le passé sont les vieux, ouverts sur l’avenir sont les jeunes.

Aussi longtemps que les pleurnichards d’indépendantistes s’accrocheront au passé, aussi longtemps le Québec sera à la traîne du reste du pays, ce Canada que plus de 150 peuples construisent avec confiance et dignité.

Stephen Harper m’a écœuré en me retirant ma nationalité de Canadiens pour m’inclure dans cette nation d’arriérés mentaux québécoises. Et Trudeau vient aussi de m’écœurer. Un nationaliste québécois ést un séparatiste. Voir sur ma page Facebook (politique québécoise) : le suicide de la caq.