Justin Trudeau recueille des questions du public sur Twitter

OTTAWA — Le premier ministre Justin Trudeau ne s’était peut-être jamais demandé si les sirènes se reproduisent comme des poissons ou comme des humains, mais voilà l’une des questions du public auxquelles il devra peut-être s’attaquer.

Dans une courte vidéo publiée sur Twitter, le premier ministre a invité la population à lui poser des questions, alors que l’heure est aux bilans de fin d’année. Rapidement, la twittosphère lui a soumis des tonnes de propositions, allant de la crise du logement au cirage des souliers.

Mais à savoir de quelle façon ces questions obtiendront une réponse, M. Trudeau a simplement invité ses abonnés à «rester à l’écoute».

En moins d’une heure, plus de 6000 commentaires s’étaient ajoutés sous la publication en anglais de M. Trudeau, tandis que celle en français comptait environ 300 réponses en milieu de soirée.

Parmi celles-ci, un internaute a lancé le défi au premier ministre de participer à un combat d’arts martiaux mixtes, tandis qu’un autre lui a simplement demandé: «Pourquoi êtes-vous?»

Malgré ces quelques réponses amusantes, plusieurs questions touchaient des enjeux sérieux, comme la réforme du mode de scrutin, les changements climatiques, le système de santé et les véhicules électriques. Plusieurs utilisateurs n’ont toutefois pas joué le jeu et ont plutôt laissé des commentaires haineux à l’endroit de M. Trudeau, tandis que certains ont carrément réclamé sa démission.

Cet appel du premier ministre est survenu au lendemain de l’ajournement de la Chambre des communes, à Ottawa, pour la période des Fêtes.

Dans sa vidéo, M. Trudeau a expliqué qu’il donne présentement de nombreuses entrevues à différents médias du pays, en cette fin d’année, mais qu’il sait que la population a aussi ses propres interrogations.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.