Justin Trudeau visitera Fort McMurray vendredi

OTTAWA – Justin Trudeau se rendra à Fort McMurray vendredi pour apporter le soutien de tous les Canadiens à cette communauté dévastée par de violents incendies la semaine dernière.

Le premier ministre en a fait l’annonce mardi aux Communes alors que l’opposition le questionnait sur ce que son gouvernement entendait faire pour la reconstruction de la ville albertaine.

M. Trudeau avait auparavant indiqué qu’il ne voulait pas entraver le travail des pompiers et qu’il attendrait le moment opportun avant de se rendre sur place.

Les 80 000 résidants de Fort McMurray ont dû quitter la ville en catastrophe, mardi dernier, alors qu’un incendie de forêt menaçait certains quartiers. Environ 2400 bâtiments, surtout des maisons, ont été plus tard rasés par les flammes.

M. Trudeau a remercié mardi les «braves pompiers et premiers répondants» qui combattent les incendies de forêt depuis dix jours en Alberta. Il a aussi salué la générosité des Canadiens, qui ont versé des millions de dollars à la Croix-Rouge et à d’autres organismes afin de venir en aide aux sinistrés de Fort McMurray.

La première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, a visité la ville sinistrée lundi. Elle a aussi salué le travail des pompiers, qui ont pu sauver, selon elle, la majorité des maisons et édifices de la ville. Mme Notley a cependant prévenu les résidants déplacés qu’ils ne pourraient rentrer maintenant chez eux en toute sécurité car certains secteurs de la ville sont privés de courant, de gaz et d’eau potable.

Assurance-emploi

Par ailleurs, la ministre fédérale de l’Emploi, du Développement de la main-d’oeuvre et du Travail, Mary Ann Mihychuk, a indiqué mardi à Ottawa que son gouvernement accélérerait le traitement des demandes d’assurance-emploi en provenance de Fort McMurray afin de réduire le temps d’attente pour la première prestation.

«L’assurance-emploi doit être là lorsque les gens en ont besoin, et les gens de Fort McMurray en ont assurément besoin, alors nous intensifions le traitement», a expliqué Mme Mihychuk. La ministre a indiqué que les fonctionnaires vont tenter de réduire «significativement» le temps d’attente entre la demande et la première prestation, qui est habituellement de 28 jours.

«Si vous êtes un sinistré de Fort McMurray, on vous assignera un numéro, qui accélérera le traitement de votre demande», a-t-elle dit.

Les demandes d’assurance-emploi sont pour l’instant plutôt faibles en provenance des déplacés de Fort McMurray mais la ministre s’attend à ce que ce nombre augmente à mesure que les sinistrés seront un peu plus organisés.

«J’imagine que les gens étaient davantage préoccupés jusqu’ici à trouver un endroit pour dormir», a estimé Mme Mihychuk.