Kathryn Spirit à Beauharnois: le démantèlement du vieux cargo est terminée

BEAUHARNOIS, Qc — Le rideau a finalement été tiré sur le spectacle désolant d’un vieux cargo pourrissant sur la rive du lac Saint-Louis à Beauharnois, en Montérégie.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, fera le point ce vendredi pour tirer un trait final sur cette triste saga qui durait depuis 2011.

Le Kathryn Spirit avait alors été amené à Beauharnois pour y être démantelé, mais le ministère de l’Environnement, devant le risque de pollution que présentait l’opération, avait refusé de délivrer les permis nécessaires.

Vendredi, aucune trace ne subsistait du navire échoué.

Le rafiot avait alors été vendu à une entreprise mexicaine qui prévoyait le remorquer pour le démanteler à l’extérieur du pays, mais celle-ci a fait faillite et, en 2015, l’épave était officiellement abandonnée.

Le groupe St-Pierre, à qui l’on avait refusé le permis initial de démolition, est revenu dans le décor en consortium avec la firme d’ingénierie Englobe pour découper le navire.

Celui-ci a été vidé de ses contaminants durant l’hiver dernier et le découpage a pu s’amorcer.

L’opération a été marquée par un incendie en avril dernier, incendie qui n’a finalement pas eu de conséquences fâcheuses.

Le premier ministre Justin Trudeau avait promis de régler le dossier, mettant de côté une enveloppe de plus de 11 millions $ pour mener les travaux à bon port.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie