Kenney et Scheer disent s’attaquer à l’«alliance Notley-Trudeau» anti-oléoducs

CALGARY — Le chef du Parti conservateur fédéral Andrew Scheer et le chef du Parti conservateur uni de l’Alberta, Jason Kenney, ont affronté jeudi une importante tempête de neige pour s’en prendre à ce qu’ils appellent «l’alliance Notley-Trudeau».

Les deux hommes ont déclaré à un rassemblement de centaines de partisans à Calgary qu’il y avait un vent de changement politique en Alberta et dans le pays.

M. Scheer, qui est originaire de la Saskatchewan, a dit bien savoir «ce qui se passe lorsque le NPD est au pouvoir au niveau provincial», parlant d’une ombre qui «empêche de plus en plus les gens d’aller de l’avant».

«C’est pourquoi il est si important que Jason Kenney et le Parti conservateur uni forment le gouvernement ce mardi en Alberta», a-t-il déclaré.

M. Scheer a fait valoir qu’une victoire de M. Kenney contre la première ministre néo-démocrate Rachel Notley constituerait le premier segment d’un plan en deux parties, qui serait complété par l’élection d’un gouvernement conservateur à l’automne aux élections fédérales.

«Rachel Notley et Justin Trudeau sont taillés dans le même tissu. Ils ont tous deux la même attitude envers notre secteur de l’énergie. Ils ont tous deux diabolisé ceux qui ont construit une industrie», a-t-il déclaré à la foule.

M. Kenney a répété les thèmes clés de sa campagne. Il a dit à ses partisans qu’un nombre record d’Albertains se trouvaient au chômage, que l’économie était en difficulté et que le soutien des Albertains à une séparation du Canada était en croissance.

Il a également critiqué le NPD pour avoir utilisé ce qu’il a appelé des publicités négatives à l’américaine pendant la campagne.

Mme Notley a déclaré cette semaine que les politiques et les commentaires de certains candidats du Parti conservateur uni indiquaient clairement qu’un gouvernement Kenney ne protégerait pas certaines religions et certains groupes LGBTQ.

M. Kenney a affirmé qu’il martèlerait une question en particulier à Mme Notley jusqu’au vote de mardi.

«Qui soutenez-vous en octobre? Votre chef anti-pipeline Jagmeet Singh ou votre allié anti-pipeline Justin Trudeau? Les Albertains ont droit à une réponse.»

Les plus populaires