Ketanji Brown Jackson devient la première femme noire à la Cour suprême

WASHINGTON — Ketanji Brown Jackson a prêté serment à la Cour suprême des États-Unis, brisant un plafond de verre en tant que première femme noire à la plus haute cour du pays.

Ketanji Brown Jackson, 51 ans, est la 116e juge du tribunal. Elle a remplacé jeudi le juge pour lequel elle travaillait auparavant. La retraite du juge Stephen Breyer a pris effet à midi.

Quelques instants plus tard, rejointe par sa famille, Mme Jackson a récité les deux serments exigés des juges de la Cour suprême, l’un administré par M. Breyer et l’autre par le juge en chef John Roberts.

Dans son serment, elle a déclaré qu’elle accepte la responsabilité solennelle de soutenir et de défendre la Constitution des États-Unis et d’administrer la justice. Elle a remercié ses collègues pour leur accueil chaleureux et courtois. 

M. Roberts a accueilli Mme Jackson «à la cour et dans notre vocation commune». La cérémonie a été diffusée en direct sur le site web de la Cour.

Mme Jackson, juge fédérale depuis 2013, rejoint trois autres femmes, les juges Sonia Sotomayor, Elena Kagan et Amy Coney Barrett. C’est la première fois que quatre femmes siégeront ensemble au tribunal qui compte neuf membres.

Le président Joe Biden a nommé Mme Jackson en février, un mois après que M. Breyer, 83 ans, a annoncé qu’il prendrait sa retraite à la fin du mandat du tribunal, en supposant que son successeur avait été confirmé. L’annonce anticipée de M. Breyer et la condition qu’il a attachée étaient une reconnaissance de la faiblesse des démocrates au Sénat à une époque d’hyperpartisanerie, en particulier autour des postes de juge fédéral.

Le Sénat a confirmé la nomination de Mme Jackson début avril, par un vote de 53 voix contre 47, majoritairement partisan, qui comprenait le soutien de trois républicains.

Mme Jackson était dans une sorte de vide juridique depuis, restant juge à la Cour d’appel fédérale de Washington, mais n’entendant aucune affaire. Elle avait été nommée à ce poste par M. Biden, après avoir été choisie juge fédérale à la Cour de district par Barack Obama. 

Mme Jackson pourra commencer à œuvrer immédiatement, mais le tribunal vient de terminer le gros de son travail jusqu’à l’automne, hormis les appels d’urgence qui surviennent occasionnellement. Cela lui donnera le temps de s’installer et de se familiariser avec les quelque deux douzaines d’affaires que le tribunal a déjà accepté d’entendre à partir d’octobre, ainsi que des centaines d’appels qui s’accumuleront au cours de l’été.

Le tribunal a rendu des avis définitifs plus tôt jeudi après une saison mémorable et acrimonieuse qui a inclus l’annulation de la garantie du droit à l’avortement de Roe c. Wade. L’une des décisions jeudi a limité la manière dont l’Agence de protection de l’environnement peut utiliser la principale loi antipollution atmosphérique du pays pour réduire les émissions de dioxyde de carbone des centrales électriques, un coup dur pour la lutte contre le changement climatique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.