Kevin Spacey fait face à un procès civil pour des accusations d’agression sexuelle

NEW YORK — Kevin Spacey se rend au tribunal jeudi pour se défendre dans un procès intenté par Anthony Rapp. L’acteur a fait l’objet d’une première d’une série d’allégations d’inconduite sexuelle en 2017, ce qui a laissé en lambeaux la carrière théâtrale et cinématographique de la vedette de la série «House of Cards».

Le procès, qui devrait durer moins de deux semaines, se concentrera sur une rencontre présumée entre les deux hommes à New York en 1986, lorsque M. Rapp était un enfant acteur en plein essor et que Kevin Spacey, alors âgé de 26 ans, était en train de percer à Broadway.

Anthony Rapp, qui avait 14 ans à l’époque, a déclaré que l’acteur plus âgé l’avait invité à une fête dans son appartement de Manhattan, puis avait tenté de le séduire dans une chambre après le départ des autres invités.

Il a dit que Kevin Spacey, ivre et chancelant, l’a pris dans ses bras, comme un marié portant une mariée, puis l’a allongé sur un lit et s’est couché sur lui. M. Rapp a déclaré qu’il s’était rapidement éloigné et était parti, puis avait gardé le silence sur ce qui s’était passé pendant trois décennies alors que les deux acteurs voyaient leur carrière décoller.

Lorsque M. Rapp a raconté son histoire à Buzzfeed en 2017 alors que le mouvement #MeToo commençait à s’emparer d’Hollywood, M. Spacey a déclaré qu’il n’avait aucun souvenir de l’incident. «Mais si je me suis comporté alors comme il le décrit, je lui dois les excuses les plus sincères pour ce qui aurait été un comportement ivre profondément inapproprié», avait-il déclaré. 

Depuis lors, cependant, l’équipe juridique de M. Spacey a affirmé que l’accusation était fausse. M. Rapp n’a jamais assisté à la fête, ont-ils dit. Et même si cela s’était passé comme M. Rapp l’a décrit, ont-ils soutenu, cela ne constituerait pas une avance sexuelle.

La sélection du jury pour le procès commence jeudi, avec des déclarations d’ouverture à suivre. M. Rapp demande une compensation pour la souffrance mentale et émotionnelle, les frais médicaux et la perte de travail.

Le procès intervient à un moment délicat pour M. Spacey, qui a maintenant 63 ans.

Il y a trois mois, il a plaidé non coupable à Londres aux accusations d’avoir agressé sexuellement trois hommes entre 2004 et 2015, alors qu’il était directeur artistique du théâtre Old Vic.

Un juge de Los Angeles a approuvé cet été la décision d’un arbitre d’ordonner à Kevin Spacey de payer 30,9 millions de dollars aux créateurs de la série Netflix «House of Cards» pour avoir violé son contrat en harcelant sexuellement des membres de l’équipe. 

Ces revers ont suivi quelques victoires pour l’acteur américain, qui a récemment recommencé à jouer dans des films.

En 2019, les procureurs du Massachusetts ont abandonné les accusations d’atteinte à la pudeur et d’attouchement qui avaient été déposées après qu’un homme a affirmé que M. Spacey l’avait peloté dans un bar de Nantucket. L’acteur a dit qu’il était innocent. Son accusateur a également abandonné une poursuite civile.

Kevin Spacey a remporté l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle dans «American Beauty», un film de 1999 dans lequel il jouait un père de banlieue frustré qui convoitait le meilleur ami de sa fille adolescente.

Anthony Rapp, qui, à l’adolescence, a joué dans des films tels que «Adventures in Babysitting», a fait partie de la distribution originale de «Rent» à Broadway, et est maintenant un habitué de «Star Trek : Discovery» à la télévision.

MM. Rapp et Spacey devraient tous deux témoigner lors du procès.

Parmi les autres témoins, il y aura probablement un psychologue qui pense que Anthony Rapp souffre actuellement d’un trouble de stress post-traumatique à la suite de sa rencontre avec M. Spacey.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.