Kingston demande l’avis de sa population au sujet de John A. Macdonald

KINGSTON, Ont. — La ville de l’Ontario où Sir John A. Macdonald a vécu et travaillé pendant des années dit qu’elle lancera des consultations publiques sur l’héritage du premier premier ministre du Canada, à la lumière d’informations de plus en plus controversées au sujet du traitement qu’il a réservé aux peuples autochtones.

La ville de Kingston a déclaré qu’à partir de la semaine prochaine, la population aura l’occasion d’exprimer son opinion sur M. Macdonald et sa place dans l’histoire de la ville en ligne ainsi qu’en personne.

Jennifer Campbell, responsable du patrimoine culturel à Kingston, affirme que les consultations dureront de six à huit mois.

Mme Campbell indique que la participation du public servira à élaborer un rapport contenant des recommandations sur la nécessité pour la ville de proposer des réinterprétations des expositions locales, des monuments et de toute programmation historique à l’avenir.

Elle dit que la ville cherche également à sensibiliser les communautés autochtones à la question.

Le rôle de John A. Macdonald dans la création de pensionnats a fait de lui un personnage polarisant dans les efforts de réconciliation avec les peuples autochtones. La ville de Victoria a récemment retiré une statue de lui dans le cadre d’un processus de rapprochement avec les Premières Nations.

Les plus populaires