Kyiv et Moscou signent un accord pour sortir les céréales de l’Ukraine

ISTAMBOUL — La Russie et l’Ukraine ont signé vendredi des accords séparés, avec la Turquie et les Nations unies, ouvrant la voie à l’exportation de millions de tonnes de céréales ukrainiennes, dont le monde a bien besoin, ainsi que de céréales et d’engrais russes.

Ces accords pourraient mettre fin à une impasse, en temps de guerre, qui a menacé la sécurité alimentaire autour du globe.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, et le ministre ukrainien des Infrastructures, Oleksandr Kubrakov, ont signé des accords séparés avec le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, et avec le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar. La cérémonie s’est déroulée vendredi en présence du président turc, Recep Tayyip Erdogan.

L’Ukraine est l’un des plus grands exportateurs mondiaux de blé, de maïs et d’huile de tournesol, mais l’invasion du pays par la Russie et le blocus naval de ses ports ont interrompu les expéditions. Certaines céréales sont transportées à travers l’Europe par rail, route et fleuve, mais les prix de produits vitaux comme le blé et l’orge ont grimpé en flèche pendant la guerre de près de cinq mois.

L’accord prévoit des dispositions pour le passage en toute sécurité des navires. Il prévoit la création d’un centre de contrôle à Istanbul, qui sera composé de responsables onusiens, turcs, russes et ukrainiens, pour diriger et coordonner le processus, ont déclaré des responsables turcs. Les navires seraient soumis à des inspections pour s’assurer qu’ils ne transportent pas d’armes.

Mykhaïlo Podolyak, conseiller du président ukrainien, a insisté sur le fait qu’aucun navire russe n’escorterait les navires et qu’il n’y aurait aucun représentant russe présent dans les ports ukrainiens. Il prévient par ailleurs que l’Ukraine prévoit également une réponse militaire immédiate «en cas de provocations».

«Aujourd’hui, il y a un phare sur la mer Noire, a déclaré vendredi M. Guterres. Une lueur d’espoir, une lueur de possibilités, une lueur de soulagement dans un monde qui en a plus que jamais besoin.

«Vous avez surmonté les obstacles et mis de côté les divergences pour ouvrir la voie à une initiative qui servira les intérêts communs de tous», a-t-il déclaré en s’adressant aux représentants russe et ukrainien.

Mykhaïlo Podolyak avait précisé plus tôt vendredi que l’Ukraine et la Russie signeraient des accords séparés. «L’Ukraine ne signe aucun document avec la Russie, a écrit M. Podolyak sur Twitter, ajoutant que son pays signerait un accord avec la Turquie et avec l’ONU, la Russie signant un «accord miroir» distinct.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.